Aporia: Beyond The Valley est un simulateur de marche développé par le studio danois Investigate North et publié par Green Man Gaming Publishing.

L’éditeur du jeu, Green Man Gaming Publishing, a publié un bon nombre de jeux indépendants. Le dernier que j’ai eu l’occasion de tester, c’est The Quell Logic Collection (sorti en mai 2015). S’il y a eu aucun test pendant 3 ans, ce n’est pas à cause de l’absence de jeux intéressants mais plutôt par manque d’occasions.

Pour ceux qui se demandent ce qu’est un simulateur de marche, c’est un jeu où vous évoluez, marchez dans un monde avec généralement aucune violence et où vous devez, pour certains, résoudre des énigmes. Un simulateur de marche peut se situer dans un monde ouvert ou bien vous pouvez avoir à suivre un parcours précis (comme dans Aporia: Beyond The Valley).

Introduction à Aporia: Beyond The Valley

L’endroit où se déroule l’aventure est un mystère. Il y a des humains, enfin, pour être plus précis, il y a juste un humain, vous, il n’y a aucun animaux ni insectes et la végétation fait énormément penser à celle que nous avons en Europe. Un point important, technologiquement, ce monde semble être plutôt primitif avec toutefois une sorte de science ou de magie de couleur jaune permettant de soigner, servant d’électricité, etc et impliquée aussi dans la cryogénisation.

Justement, vous vous réveillez de cryogénisation. Vous êtes enfermé dans une grotte et plusieurs personnes sont, comme vous, cryogénisées. Par contre, vous êtes le seul à vous réveiller. Face à vous se trouve un petit baton contenant un liquide jaune.

Ce bâtonnet est une sorte de clé (mais pas que) et va vous servir dans un premier temps à activer un petit film vous expliquant l’origine du baton puis, ensuite, à ouvrir la porte de la caverne où vous vous trouvez. Attention, chaque fois que vous utilisez votre petit baton, vous consommez du liquide jaune situé à l’intérieur et devinez quoi, s’il y a plus de liquide, le bâtonnet ne sert plus à rien ! Heureusement pour vous, au fur et à mesure de votre aventure, vous trouverez des fioles permettant de rechercher le baton magique.

L’objectif de Aporia: Beyond The Valley, avancer, avancer et encore avancer… voilà pourquoi c’est un simulateur de marche.

Quelques points autour du jeu

A partir d’un certain moment, vous découvrez que votre bâtonnet peut soigner. Il aide à faire pousser une plante et en la mangeant, vous regagnez tous vos points de vie. Et oui, vous avez des points de vie donc, s’il y a la vie, il y a aussi la mort. Le premier endroit où je suis mort, c’est une zone où le sol laisse apparaître des trainées de lave et où il est nécessaire de tourner une manivelle avec la souris. Ma souris faisant des siennes et après être mort deux fois, j’ai mis fin au jeu. Cet élément du jeu est très démotivant.

En lisant les commentaires d’autres joueurs, il semble que dans les scènes aberrantes, ce n’est pas la seule… en bateau, il faudra éviter de se manger les branches en s’accroupissant sinon… plouf et dans un autre endroit du jeu, il y a des monstres et il faudra courir pour ne pas se faire attraper. Mais, franchement, je me refuse d’y croire !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est sans conteste très bon. J’ai pris beaucoup de plaisir à y jouer. Le graphisme, la musique, la modélisation des objets, le développement sont bien fait.

Alors, si vous avez 17 euros dans votre poche (enfin, plutôt sur votre carte bancaire), je vous conseille d’acheter Aporia: Beyond The Valley sans plus attendre dans la boutique de Steam. Si vous comptez le moindre centime, patientez, vous le trouverez à moins de 10 aux prochaines soldes.

Aporia: Beyond The Valley est disponible depuis le 19 juillet 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]