Spencer est un jeu de plateformes développé et publié par le studio allemand EntwicklerX.

Vous connaissez le studio EntwicklerX, j’ai fait le test des jeux de la série M.A.C.E. il y a quelques semaines de ça. Le premier, M.A.C.E., sorti en mars 2017, est un jeu de tir où vous devez sauver la Terre d’une attaque extra-terrestre et le second, M.A.C.E. Tower Defense, sorti en juillet 2017, est un jeu de défense avec des tours où vous devez protéger zone après zone des attaques des extra-terrestres.

Spencer est une nouvelle histoire qu’il est possible, tout de même , de rattacher à la série M.A.C.E.. En effet, vous jouez un voyageur intergalactique (un extra-terrestre si vous préférez) qui vient de s’écraser sur la Terre et qui cherche à s’en échapper au plus vite !

Introduction à Spencer

Spencer est le nom du jeu mais aussi celui de l’extra-terrestre que vous jouez. Spencer n’est pas un guerrier et encore moins un envahisseur, c’est un scientifique. Il navigue de planète en planète et ramasse différentes créatures pour le plus grand zoo de l’univers connu et inconnu.

Cet accident que vient de vivre Spencer est vraiment une tuile car cela a provoqué une brèche dans la soute et explosé le système électrique. Les créatures ont profité que les portes des cages se soient ouvertes et se sont toutes, sans exception, enfuies.

Vous utilisez votre téléporteur (qui lui fonctionne encore) pour vous emmener dans une des 80 zones (appelées aussi niveaux) où se trouvent les créatures.

Dans chaque zone, il y a des pièces à ramasser absolument, ces pièces permettent de réactiver le téléporteur. Il y a aussi des joyaux (pour les points) et en plus une pluie de joyaux lorsque vous récupérez toutes les pièces. Il y a aussi occasionnellement des bonus comme du temps, des coups de poing, de la vie, etc. Ça, c’est pour le côté positif.

Dans chaque zone, vous trouverez des créatures que vous pouvez assommer en sautant dessus (certaines nécessitent deux sauts), certaines de ces créatures sont terrestres et d’autres volent. Il y a aussi des pièges comme des piques, des tirs, des piques volants, …. et bien évidemment, la globalité de ces éléments vous font perdre une vie à chaque contact.

Quelques points autour du jeu

Pour réaliser chaque niveau, vous avez un temps limité (et bien oui, sinon c’est trop facile) et si malencontreusement vous dépassez le temps prévu, un fantôme apparaît et comme il est équipé d’un GPS pointant sur vous, il se dirige directement vers votre position.

Spencer n’est pas dépourvu de moyens pour arriver à ses fins. Il a comme précisé plus tôt des bonus mais il peut aussi double sauter et glisser quand c’est nécessaire.

Je n’ai qu’un seul reproche à faire à Spencer, c’est l’absence des succès (achievements) Steam. Je me doute que cela n’influence pas la qualité du jeu en soit, mais j’aime bien, c’est motivant de les obtenir.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est tout simplement superbe. Attention, même si le graphisme a un côté enfantin, il n’en reste pas moins que ce jeu de plateformes est à un niveau globalement difficile.

Alors, si vous êtes adroit dans tout ce qui est plateformes, faites vous plaisir et offrez vous sans tarder Spencer dans la boutique Steam, vous n’allez pas le regretter et puis, moins de 8 euros pour un jeu de cette qualité, c’est votre ludothèque qui va vous dire merci !

Spencer est disponible depuis le 23 mars 2018 sur Steam (Microsoft Windows) mais aussi sur Amiga.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]