Neighboring Islands est une histoire interactive développée et publiée par le studio russe Angry Games.

Les histoires interactives sont aussi appelées Visual Novels (VN) par les anglais. Ce sont des histoires courtes du style bandes dessinées avec quelques prises de décision pouvant changer du tout au tout l’histoire que vous jouez (bien souvent avec la mort du personnage principal).

Personnellement, ce que j’apprécie comme histoires interactives, ce sont celles avec des éléments historiques, même si je me doute bien que c’est un support léger pour l’histoire.

Dans Neighboring Islands, l’histoire se déroule en 1710 dans le milieu des pirates.

Introduction à Neighboring Islands

Ce qui caractérise ce jeu, c’est que nous n’avons pas, comme d’ordinaire, une histoire linéaire mais une histoire composée de différents retours dans le passé que ce soit pour le personnage principal ou des personnages secondaires.

Le personnage principal (que vous jouez) s’appelle Robert O’Sallivan et il sert comme barreur sur le bateau de son oncle, Richard Habbard. Le Capitaine Habbard a reçu une information comme quoi un convoi néerlandais, légèrement défendu, emprunte une route détournée. Il fonce vers celui-ci et ça se révèle être un échec.

A court de vivre et d’eau, les marins du bateau pirate souffrent. Robert décide d’organiser une mutinerie mais il est trahi par le médecin. Le Capitaine Habbard met son neveu au cachot et les mutins aux fers.

Le bateau pirate heurte des récifs, il y a une brèche énorme et le navire risque de couler sous peu. Le Capitaine avec ses fidèles abandonnent le bateau. Le cuistot, Jean Jacques Le Clerk, libère Robert. Les mutins sont tous noyés. Ils sauvent le docteur blessé et un mousse, Tim Becket. Ils construisent un radeau, abandonnent le médecin et s’éloignent du bateau pirate alors que celui-ci coule.

En approchant de l’île, Robert, Jean Jacques et Tim sont repérés par le Capitaine qui fait tiré un canon sur eux. Ils ne doivent leur survie qu’en ayant plongé dans l’eau… ils nagent et abordent l’île sur un autre côté.

L’aventure commence.

Quelques points autour du jeu

Je n’ai pas achevé le jeu, mais j’ai deux choses qui me dérangent.

La première, c’est Robert qui déclare n’avoir jamais vu de pirates français et que Jean Jacques Le Clerk est une exception. Je ne sais pas de quel village sort Robert, mais en cumulant les pirates et les corsaires, il y a une centaine de capitaines français et sachant qu’ils ne sont pas seul sur les bateaux, il est possible de dire sans se tromper qu’il y a eu des milliers de pirates et corsaires français. D’ailleurs, leurs cibles principales ont été les navires de commerce espagnols et anglais !

La seconde chose, cela concerne plutôt le jeu. Il y a définitivement beaucoup beaucoup beaucoup trop de textes. Ce n’est pas un roman interactif mais juste une histoire ou une nouvelle, si vous préférez. J’adore lire mais là, il y a plein de choses inutiles, des digressions, des transgressions, des recessions, bref, du bla-bla.

Ma conclusion

Neighboring Islands est un bon jeu indépendant avec un graphisme et une musique qui tiennent la route, une programmation de qualité, une histoire longuette mais bien faite et de nombreuses morts.

Alors oui, je vous conseille d’acheter Neighboring Islands dans la boutique de Steam. Son prix est très correct (moins de quatre euros) et le jeu est bon, il y a de quoi s’amuser une dizaine d’heures sans problème !

Neighboring Islands est disponible depuis le 1er mai 2017 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]