Yoku’s Island Express est un jeu de flipper développé par le studio suédois Villa Gorilla et publié par Team17.

L’éditeur de ce jeu est Team17, vous le connaissez tous pour les excellents jeux qu’il a développé mais aussi ceux qu’il a produit. Je ne peux pas tous les citer, ça serait trop long, mais voici les deux derniers que j’ai eu l’occasion de tester : Forged Battalion (sorti en janvier 2018) est un jeu de stratégie en temps réel et My Time At Portia (sorti aussi en janvier 2018) est un jeu de simulation.

Pour revenir à Yoku’s Island Express, ce n’est pas un jeu de flipper comme beaucoup qui sont testés sur ce site, mais c’est une histoire avec des zones correspondant à des tableaux de flipper… mais, laissez moi justement vous raconter cette aventure.

Introduction à Yoku’s Island Express

Le jeu se déroule sur une île imaginaire (Mokumana, c’est le nom de l’île) où les animaux et les insectes cohabitent ensemble. Vous jouez Yoku et vous êtes le nouveau postier de l’île. Yoku est un insecte et plus exactement un bousier. Je me suis renseigné sur les bousiers et il semble que Yoku fait parti d’une race non répertoriée, une race qui s’attache à sa bouse avec une cordelette… surement pour éviter de la perdre ou de sa la faire voler !!!

Donc, Yoku est le nouveau postier de l’île, il remplace un ptérodactyle qui a décidé de prendre sa retraite. Yoku est vraiment gentil, il est prêt à aider tout le monde et c’est ce qu’il va faire en allant ici ou là, selon les besoins des habitants… va me chercher des champignons, apporte tel objet ici, va chercher le jardinier, rassemble les chefs des clans, etc. Heureusement que Yoku n’est que le facteur, il aurait été coursier, il aurait été atteint rapidement d’un burn-out !

Yoku est petit, petit comme un insecte et il semble qu’un gros malin (pour ne pas dire un énorme malin) a parsemé l’île de nombreuses zones de flipper. Heureusement pour Yoku, il est attaché à sa bouse.

Yoku est aussi un collectionneur. Il ramasse tout ce qu’il trouve, des fruits comme des objets. Pour les objets, cela lui permet d’agrandir son inventaire mais aussi de progresser plus facilement (avec la carte ou le sifflet pour réveiller ceux qui font la sieste, …). Quand aux fruits, c’est un moyen pour activer des sortes de trampoline.

Vous allez découvrir que l’objectif de Yoku est de sauver l’île, la divinité qui symbolise l’île a été attaquée et blessée, mais ça, vous allez l’apprendre au cours de partie.

Quelques points autour du jeu

Yoku est un bousier, ne vous attendez pas à le faire sauter ou double-sauter dans tous les sens. Vous vous déplacez sur la droite ou la gauche et pour sauter, vous trouverez ici ou là des trampolines. A plusieurs endroits, il y a aussi de l’eau, je n’ai malheureusement pas encore trouver le moyen de plonger pour récupérer ce qu’il y a dans les profondeurs.

Sincèrement, ce jeu s’adresse à tout le monde sans exception. Vous pouvez le mettre dans les mains d’un jeune enfant (ou d’une jeune enfant) sans aucune crainte, l’histoire est simple, mignonne et intuitive, en plus, la violence est inexistante dans Yoku’s Island Express. Bref, c’est un superbe jeu !

Ma conclusion

J’aime beaucoup ce jeu indépendant. C’est une vraie réussite dans tous les sens du terme (graphiquement, musicalement, mais aussi pour la programmation, l’histoire, la jouabilité, etc). Le jeu est même traduit en français, que demander de plus ?

L’intégration des éléments Steam est même prévue de base, vous trouverez donc des cartes mais surtout les succès (achievements).

Alors ? Faites vous plaisir, achetez Yoku’s Island Express dans la boutique de Steam sans plus tarder. Vous allez faire plaisir à votre âme d’enfant ainsi qu’aux enfants de votre famille et de vos amis ! Mettez les dessus, vous ne les entendrez plus pendant plusieurs heures !!

Yoku’s Island Express est disponible depuis le 29 mai 2018 sur Steam (Microsoft Windows) mais aussi sur consoles (PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]