Adeptus Titanicus: Dominus est un jeu de tactique développé et publié par le studio australien Membraine Studios.

Ce qu’il faut savoir, c’est que cet excellent jeu se déroule dans le monde de Warhammer 40.000 (inventé par Games Workshop).

Le monde de Warhammer 40.000 se déroule dans un futur très lointain. L’Empereur, un être immortel, dirige l’Humanité et ses fils (créés génétiquement) au nombre de 18 sont ses généraux à la tête des space-marines (des sortes de sur-hommes, de véritables machines de guerre) qui combattent contre les forces extra-terrestres. Horus, un des fils de l’Empereur, corrompu par le Chaos, convainc plusieurs de ses frères de le suivre pour détrôner leur père.

L’Adeptus Mechanicus plus connu sous le nom de Mechanicum est une des plus puissantes organisations de l’Empire. Leur siège est sur Mars. Ils sont en charge de la technologie, de la fabrication de l’armement et des armures, des prothèses mais aussi des robots de combat, le sujet de Adeptus Titanicus: Dominus. Comme pour les fils de l’Empereur, plusieurs des responsables du Mechanicum succombent aux sirènes du Chaos.

Je tiens à préciser que lorsque j’ai joué à Adeptus Titanicus: Dominus, le jeu était encore en version alpha et donc en accès anticipé.

Introduction à Adeptus Titanicus: Dominus

Comme précisé plus tôt, ce jeu tourne autour des robots de combat de l’Empire affrontant des robots de combat du Chaos. Pour l’instant, il est possible de jouer uniquement ceux de l’Empire mais le studio a annoncé que les deux seront jouables par la suite.

Actuellement, la campagne n’est pas encore active, mais avec les scénarios, vous pouvez jouer de courtes parties tout aussi intéressantes.

Au commencement, vous avez un budget que vous devez dépenser au maximum pour mettre en place votre petite troupe. Vous avez le choix entre le Warlord (le gros, puissant et lent robot de combat), le Reaver (celui du milieu) et le Warhound (petit, rapide mais faible). Pour chaque style de robot, vous avez plusieurs déclinaisons avec des différences au niveau de la vitesse, de la protection, de l’armement… à vous de bien consulter chaque profil avant de choisir.

Lors d’une partie, le jeu décide qui commence entre les deux joueurs et une fois que c’est fait, chacun joue alternativement un de ses robots. Pour gagner, il faut conquérir un certain nombre de points clés ou détruire la majorité des unités ennemis ou un mélange des deux.

Quelques points autour du jeu

J’ai beaucoup utilisé le terme de « robots de combat », mais, je suis désolé, c’est complètement inexact. Ce ne sont pas des robots mais plutôt des méchas (dans le monde de Warhammer 40.000, ils sont appelés des Titans, mais c’est trop connoté donc j’utilise peu ce mot). Les Warlords, Reavers et Warhound ont plusieurs humains à l’intérieur, ceux qui pilotent, ceux qui gèrent les moteurs, l’armement, les radios, etc.

Dans Warhammer 40.000, différentes unités de ces robots de combat sont assignées aux différents généraux. Comme vous vous en doutez, ces grosses machines de guerre ont un rôle important pour écraser une planète.

Dans le monde de Warhammer 40.000, d’autres races extra-terrestres comme les Orcs ou les Eldars possèdent aussi des unités de combat géantes.

Ma conclusion

Si vous êtes un amateur des mondes créés par Games Workshop (Warhammer et Warhammer 40.000), vous allez forcément apprécier ce nouveau jeu indépendant. J’ai adoré. Le jeu est bien fait et la musique est exceptionnelle.

Alors, si vous aimez tout ce qui est tactique, si vous ne jurez que par la science fiction, et bien, il n’y a aucune raison d’attendre. Foncez dans la boutique de Steam pour acheter Adeptus Titanicus: Dominus, vous ne le regretterez pas. En plus, le jeu n’est pas vraiment cher puisqu’il coute moins de 10 euros, alors, qu’attendez vous ?

Adeptus Titanicus: Dominus est disponible depuis le 31 mai 2018 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version définitive est attendue pour fin 2018 courant 2019.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]