Runefall est un jeu de réflexion développé par le studio allemand Playcademy et publié par GC Games.

Pour être plus précis, c’est un jeu de type match 3, enfin, comme dit l’éditeur, c’est la nouvelle génération des match 3 et je suis tout à fait d’accord avec eux.

Beaucoup de joueurs critiquent les match 3 car ce sont, pour eux, pas vraiment des jeux… il va de soit que c’est ridicule et Runefall en est la preuve.

Introduction à Runefall

L’histoire se déroule dans un monde alternatif et plus particulièrement le village de Rivermoor situé dans le Royaume de Silverdale. Ce village, situé par loin de la capitale Hollow’s Keep, est devenu un carrefour commercial grace à sa proximité de la capitale.

Le Roi, suite à des décisions hasardeuses, est entré en guerre avec un royaume voisin. Le résultat a été direct, Hollow’s Keep a été pillé par la soldatesque ennemie et le commerce s’est arrêté. Rivermoor a perdu par conséquence son attractivité et est devenu un village moribond, d’ailleurs, il ne reste plus que 3 habitants plutôt âgés.

Vous avez marché tout la journée et vous êtes fatigué. Vous arrivez au village de Rivermoor et vous rencontrez Hadrick. Hadrick fait office d’agent de police, de maire, de cantonnier, d’aubergiste mais aussi cuisinier. En retard pour payer l’impôt au Roi, il vous propose le gite et le couvert en échange de votre aide.

Evidemment vous acceptez et ainsi débute votre plus belle aventure.

Quelques points autour du jeu

Il y a deux interfaces principales sur le jeu :
– celle du village où se déroule l’histoire et où vous pouvez achetez régulièrement un nouveau bâtiment (pour redonner vie à Rivermoor mais aussi débloquer de nouveaux éléments ou bonus pour l’autre interface)
– l’écran du match 3 où vous avez des objectifs, des objets à trouver, des coffres à ouvrir, de nouveaux espaces à débloquer, des mini-jeux (parfois), des talents à utiliser et surtout, de nombreuses heures à passer dessus.

Un élément qui m’a surpris au début, c’est l’impossibilité de se déplacer sur l’interface du match 3. Quand je voulais aller de droite à gauche ou de haut en bas, je devais réaliser des match 3 dans un sens ou dans l’autre… puis, par la suite, j’ai eu la carte avec un déplacement autorisé uniquement quand la barre de mana est pleine et enfin, j’ai obtenu le remplissage rapide de la barre de mana permettant d’utiliser la carte pour se déplacer quasiment à volonté.

Vous avez remarqué que je ne me suis pas attardé à expliquer ce qu’est un jeu de type match 3, c’est quelque chose d’universellement connu tout comme un jeu de plateformes ou de tir. Si vous avez besoin d’un résumé, c’est le fait d’aligner trois (ou plus) éléments similaires pour les faire disparaître.

Ma conclusion

Je dois dire que j’ai énormément apprécié ce jeu indépendant, c’est une vraie réussite que ce soit au niveau du graphisme, de la musique, de la programmation, de l’histoire et des idées, bref, c’est un jeu à posséder absolument.

Alors, avec ce que j’ai dit plus tôt, vous savez clairement tout le bien que je pense de Runefall. Je vous conseille d’aller l’acheter sans plus attendre dans la boutique de Steam, vous ne pouvez pas le regretter !

Runefall est disponible depuis le 6 juin 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]