Warhammer 40.000: Gladius – Relics of War est un jeu de stratégie et de tactique développé par le studio allemand Proxy Studios et publié par Slitherine.

Il y a beaucoup de choses à dire sur ce jeu mais aussi autour ; je m’excuse donc par avance si je ne m’étale pas trop, comme d’habitude.

Proxy Studio a réalisé un jeu avant celui-là, c’est Pandora : First Contact (sorti en mai 2014).

Slitherine est sans conteste un des meilleurs éditeurs de jeux de stratégie et tactique, avec un bon nombre de jeux historiques.

Le monde de Warhammer et celui de Warhammer 40.000 ont été inventés par Games Workshop. Le premier se situe à une époque médiévale fantastique, le second est de la science fiction. Je pense ne pas me tromper en situant Warhammer 40.000: Gladius – Relics of War après l’Hérésie d’Horus !

Un dernier point à préciser, le jeu s’inspire de Civilization ou si vous voulez rester en famille, de Pandora : First Contact.

Introduction à Warhammer 40.000: Gladius – Relics of War

L’histoire se déroule dans le système solaire Gladius sur la planète Gladius Prime. Pendant longtemps, il a fait bon vivre sur cette planète pour les humains mais un conflit a amené sur Gladius Prime ruine et désolation.

Les Spaces Marines sont arrivés suivis par les Orcs, les Nécrons se sont réveillés et des créatures du Chaos sont apparues à la surface de Gladius Prime.

Il y a deux modes de jeu.

L’introduction correspond à un petit scénario de type tutoriel où vous jouez les Space Marines.

Le nouveau jeu correspond à la campagne. Vous choisissez votre race parmi 4 qui vous sont proposées (Space Marine, Orks, Nécrons et Astra Militarum), le niveau de difficulté (le votre et celui de vos adversaires, sachant qu’il y a 7 niveaux différents) et enfin le nombre de vos adversaires (3 sont proposés par défaut, vous pouvez en ajouter). Enfin, il y a la taille de la carte, etc.

Les Space-Marines n’ont qu’une seule base. Construisez des bâtiments, faites des recherches, construisez des unités, élargissez petit à petit votre périmètre, combattez et enfin, récupérez les reliques.

Quelques points autour du jeu

En avançant dans la recherche et ses technologies, vous développez de nouvelles armes pour vos unités, de nouveaux bâtiments et bien évidemment, de nouvelles unités.

Warhammer 40.000: Gladius – Relics of War offre la possibilité de jouer à plusieurs que ce soit en mode local ou bien par internet. Je suis curieux de savoir comment se passe une partie par Internet quand on sait que ça dure plusieurs heures !

Quand vous jouez les Spaces Marines et que vous affrontez l’Astra Militarum, vous ne pouvez avoir qu’un petit pincement au coeur… pourquoi ne pas avoir mis des Eldars ou des Space Marines du Chaos !?

Ma conclusion

J’adore jouer à Civilization et je suis un grand fan du monde de Warhammer et encore plus celui de Warhammer 40.000. Vous pouvez imaginer assez facilement mon bonheur face à ce jeu, il est tout simplement excellent pour ne pas dire merveilleux.

Alors, si vous partagez les mêmes passions que moi, je vous conseille sans plus tarder de faire l’acquisition de Warhammer 40.000: Gladius – Relics of War dans la boutique de Steam.

Je suis désolé de ne pas avoir pu tout va raconter sur ce jeu, mais avec ces premières impressions, il est plus facile pour vous de savoir si c’est votre genre de jeu, ou non.

Warhammer 40.000: Gladius – Relics of War est disponible depuis le 12 juillet 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]