Airheart – Tales of broken Wings est un jeu de conduite développé et publié par le studio suisse Blindflug Studios.

Pour être plus précis, c’est un jeu de conduite d’un avion dans un monde imaginaire.

Bon, dans un premier temps, ce qui m’a surpris, c’est la conduite. Il faut dire que n’y connaissant rien aux avions, ça explique ma surprise. En voiture, quand je tourne mon volant à droite, je tourne toujours sur la droite au point de faire des cercles tant que je ne redresse pas le volant. Au niveau des avions (ou tout au moins dans Airheart – Tales of broken Wings), si vous voulez faire un tour complet sur vous même, vous appuyez sur la touche droite pour faire un quart de tour, celle du bas pour un autre quart, puis celle de gauche et enfin celle de haut, vous avez fait un tour complet sur vous même…

Bon, pour les petits vicieux qui disent que c’est plus simple en voiture où il n’y a qu’une touche à appuyer, vous ne savez pas ce qu’est de conduire un avion, eux, ils savent mieux que vous, c’est évident !

Introduction à Airheart – Tales of broken Wings

L’histoire se déroule dans un monde lointain d’influence rétrofuturiste (plus particulièrement dieselpunk ce qui correspond à des références à la première moitié du XXème siècle) et peuplé par des humains. Ce qui caractérise cette planète, c’est qu’elle est complètement éclatée en une multitude de petits îlots flottants à différentes hauteurs dans le ciel… vous comprenez donc l’importance des avions dans ce monde.

Vous habitez la ville de Granaria, ville composée de plusieurs îlots.

Vous jouez une jeune femme, Amélia. Vous aurez pu être une top modèle mais les défilés devant un petit milieu de privilégiés, l’argent facile et la consommation de stupéfiants au point d’en mourir ne vous ont jamais fait rêvé. Ce que vous aimez par dessus tout, c’est piloter votre avion, le modifier, l’optimiser et pourquoi pas, inventer de nouvelles pièces !

Une fois que vous décollez de votre base, vous cherchez à récupérer des débris mais aussi à pécher des poissons volants et bien sûr, à affronter les pirates, la lie de l’humanité !

Les débris, vous pourrez les combiner ensemble pour construire de nouveaux éléments pour votre avion (chassis, moteur, ailes ou armes). Les poissons volants, vous avez une jolie collection, vous en gardez un de chaque espèce que vous attrapez, le reste, bahhh, vendez les ! Quand aux pirates, un bon pirate est un pirate mort… mais ce ne sont pas les seuls, une top modèle morte et une bonne top modèle et aussi… mais je m’égare !

Quelques points autour du jeu

Bon, je tiens tout de même à vous préciser que vous n’aurez pas que des pirates volants à affronter, il y a aussi des drones comme des monstres.

Pour les armes, vous avez par défauts un fusil (bouton gauche de la souris) à moins que ce soit un pistolet et un harpon (bouton droit de la souris).

Avec les débris, vous allez pouvoir construire une quarantaine d’éléments pour votre avion, elle n’est pas belle la vie ?

Une dernière chose, c’est un point qui m’a dérangé, c’est le texte blanc sur un frond très clair, c’est tout simplement illisible. Pourquoi ne pas mettre un texte blanc avec un liséré noir, ce n’est pas compliqué et il ne sera pas nécessaire de se demander si le texte donne ou non des informations importantes.

Ma conclusion

Franchement, ce jeu indépendant est une vraie merveille que ce soit au niveau du design, de la programmation, des idées et de la jouabilité. Il y a deux petites choses que j’aimerai voir changer, c’est le texte (voir quelques lignes plus haut) et le contrôle de l’avion (voir le début de ce test) qui pourrait avoir deux façons de se conduire, selon les goûts.

Je me demande si une extension future va permettre des combats en multijoueurs ?

Alors ? Et bien, il est évident qu’il faut posséder Airheart – Tales of broken Wings, même si vous n’êtes pas un gros amateur de conduite d’avions, vous ne pouvez que tomber sous le charme. Donc, n’attendez pas et achetez le dans la boutique de Steam (ou sur consoles si vous préférez les consoles).

Airheart – Tales of broken Wings est disponible depuis le 24 juillet 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) mais aussi sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]