Pirate Code est un jeu de stratégie et de tactique développé et publié par le studio Circuit Hive.

Je vais être plus précis dans la classification du jeu. C’est de la stratégie au tour par tour d’un jeu se déroulant à l’époque des pirates et surement au niveau des Caraïbes. Bon, avec le titre, vous vous en doutiez un peu, n’est-ce pas ! La partie tactique, elle se situe au niveau des combats que vous allez mener.

Sincèrement, je ne suis pas un grand amateur des jeux sur la thématique des bateaux ou des pirates. Pourtant, la situation est différente avec Pirate Code car j’ai le gros sentiment que les pirates ne sont qu’un thème. Selon moi, le studio aurait pu plaquer une thématique de science-fiction ou de médiéval fantasy à la place des pirates et le jeu aurait été tout aussi bien construit et tout autant intéressant.

Introduction à Pirate Code

Jabber Swanson est un homme responsable. Son métier est à l’origine pirate mais quand sa femme d’un soir lui a fait jurer sur son lit de mort de s’occuper de leur fille et de lui donner une bonne éducation, il a décidé de changer de métier. Désormais, Jabber Swanson est marchand et mercenaire à la fois. Quand à sa fille, elle s’appelle Rogue et c’est vous qui la jouez.

Aujourd’hui Rogue a 15 ans. Avec votre père, vous allez à l’île de Haven Cove… pour faire du commerce. En arrivant, vous découvrez que l’île est soumise à un blocus par les pirates. Un mystérieux individu les a rassemblé sous sa bannière et rançonne tout un chacun dans la région.

Swanson décide de partir à la recherche d’informations sur ce mystérieux individu et vous confie plusieurs de ses « navires », une flotte de trois petits bateaux pour vous occuper des personnes qui ont besoin de votre aide. La première étant la boutique de l’île qui a besoin que vous alliez chercher sur l’île voisine toute la cargaison bloquée.

Votre première quête est donc d’aller chercher la cargaison de marchandise et de la ramener sur l’île.

Vos trois petits bateaux sont (pour commencer) trois bateaux de pêche équipés d’un canon. Deux de ces canons sont « lourds », tirent à deux carreaux de distance et font en moyenne 5 de dégâts et le dernier bateau a un canon plus léger mais plus puissant et tire à trois de distance et fait en moyenne 4 de dégâts.

Quelques points autour du jeu

En plus des quêtes, vous avez aussi des « bounty »… ce sont aussi des sortes de quêtes. Chacune d’entre elles consiste à effectuer quelque chose et à obtenir une récompense si vous la réussissez.

A force de combat, vous obtenez des objets que vous pouvez revendre mais aussi et surtout de l’or. Avec votre or, vous pouvez acheter des objets (étonning not ?) mais aussi des marins dont certains ont des compétences spéciales (donc plus cher, c’est évident). Quand vous avez assez de marins, vous pouvez acquérir un nouveau bateau et ainsi petit à petit, compléter votre flotte.

Vous aussi, enfin, Rogue aussi possède une compétence particulière et ça s’appelle le « victory yell » (ou le cri de la victoire, ce qui est beaucoup plus parlant). Ce cri que vous poussez au lieu d’attaquer remonte le moral de vos bateaux et les soigne s’ils sont abîmés (je ne pense pas qu’il est possible de dire « blessés » pour des bateaux) par les tirs adverses.

Un élément que j’ai trouvé comique, c’est la carte. Vous possédez une carte de la région mais elle est vide. Dans les boutiques, vous pouvez acheter des positions d’îles !

Ma conclusion

Ce jeu est tout simplement excellent. L’accent est mis sur les batailles où il faut faire preuve de stratégie et de tactique… par exemple, qui le premier s’approchera trop de l’autre tout en sachant que c’est le risque de se faire éclater par les bateaux adverses ! Toute la partie pirate est pour l’ambiance… n’attendez pas à trouver des abordages, des tribords et des babords, etc, bref, toutes ces bêtises rasantes.

Une chose que j’aurais aimé, c’est avoir le choix du sexe de rogue car, aussi loin que je sais, les pirates ne sont pas des vikings. Les vikings n’avaient pas de problèmes pour avoir des femmes dans leurs bateaux, les pirates eux ne sont pas trop chauds, même s’il y a de grandes femmes pirates !

Alors, je vous conseille bien évidemment Pirate Code. Achetez-le dans la boutique de Steam, ce sont des dizaines et des dizaines d’heure de jeu en perspective. Mon seul regret, c’est de ne pas avoir plus de temps à passer dessus !

Pirate Code est disponible depuis le 24 avril 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]