Patent9 – Goddess of Trust est une histoire interactive développée et publiée par le studio hongrois Killer Bees Games.

Avant de parler du jeu, laissez moi vous dire deux mots sur le studio. Killer Bees Games est à l’origine du jeu de stratégie et tactique, Armored Freedom (sorti en juillet 2017). Ce que je veux vous faire remarquer, c’est que ce n’est pas un studio spécialisé dans un genre en particulier, ils font ce qu’ils ont envie de faire et ça, c’est le principal.

Maintenant, pour Patent9 – Goddess of Trust, c’est une histoire interactive mais, beaucoup plus histoire qu’interactive. J’ai joué aux quatre premiers chapitres (sur un total de 24) et en terme d’interactions, il n’y en a eu qu’une seule.

Introduction à Patent9 – Goddess of Trust

L’histoire se déroule à … en … à vrai dire, il est précisé à aucun moment à quel endroit nous sommes et l’année. En fonction de l’histoire de ce jeu et des évènements qui se déroulent, j’ai la nette impression que nous sommes dans un monde parallèle, un monde où la science domine mais où la magie fait tout pour reprendre une place qui a du être la sienne avant.

Vous jouez le professeur Lang, vous êtes un homme, un scientifique, un bio-ingénieur et vous travaillez dans un laboratoire sur un projet assisté par Caweya, une scientifique et la fille de votre mentor. Maria est votre secrétaire.

Lang a poursuivi la construction d’une machine qui, à partir d’un modèle, doit en produire neuf autres.

N’ayant pas achevé le jeu, je suppose que c’est une machine permettant de créer des clones.

Vos financiers vous poussent à mettre en production votre machine, votre assistante, Caweya, insiste pour que vous terminiez vos tests. De votre côté, vous acceptez de passer en production.

Caweya se résigne et accepte de servir de modèle. Elle rentre dans la machine, vous l’activez et tout semble bien se passer…

Vous êtes à 95% de la réussite, 96… 97… 98… et là, tout part de travers… Caweya disparaît.

Pour la suite, c’est à découvrir par vous-même.

Quelques points autour du jeu

Pour avoir discuté avec un créateur d’une histoire interactive où les images sont des photographies comme ici, c’est un boulot énorme. Il faut écrire l’histoire puis ensuite photographier encore et encore, de nombreux plans, de nombreux détails et ne pas en oublier une car globalement, ça va être compliqué de se replonger dedans. Donc, bravo pour ce travail de titan !

J’ai deux reproches.

– avant tout, c’est le texte… il y en a énormément et à de nombreux moments, ce sont des détails qui n’ont pas d’importance. Pourquoi ne pas faire deux versions de Patent9 – Goddess of Trust, une qui va droit au but et une version longue pour ceux qui aiment cela.

– l’autre reproche, c’est qu’en quatre chapitres, je n’ai pas eu d’interactivité sauf un mini jeu. J’aurais aimé plus de prises de décision, plus de choix.

Ma conclusion

J’aime bien ce jeu indépendant. Il y a énormément de bonnes choses dedans et pour ce qui ne va pas, j’espère que le studio va faire les modifications. Sinon, l’idée est bonne, les filles (femmes) sont jolies (et il y en a beaucoup dont certaines en tenues légères), la musique est plaisante et la programmation, soignée. Bref, vous avez compris, c’est un bon jeu.

Alors, et bien c’est simple, je vous conseille d’acquérir sans plus attendre Patent9 – Goddess of Trust dans la boutique de Steam, c’est une bonne histoire interactive avec un potentiel à un prix correct.

Patent9 – Goddess of Trust est disponible depuis le 11 mars 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1    Moyenne : 4/5]