Molecats est un jeu de réflexion développé et publié par le studio ukrainien Vidroid Studio.

Mole se traduit par Taupe et cats par chats. Une fois que vous êtes en possession de ces éléments, vous avez déjà une vague idée du jeu où des chats hybrides vont partir à la découverte de grottes à la recherche de souvenirs !

Le côté hybride, c’est avec des taupes à cause de leurs gros yeux, du fait qu’ils se tiennent debout sur leurs pattes arrières et surtout, de leur laideur ! En regardant ce croisement hors nature, j’ai tout de suite pensé à L’île du docteur Moreau de H.G. Wells !

Introduction à Molecats

L’histoire se déroule dans un futur lointain, très très lointain. Un profond cataclysme (naturel ou non, peu importe) a bouleversé notre planète, provoquant la mort de l’humanité et l’apparition de nouvelles espèces.

Dans Molecats, le personnage principal, celui que vous jouez, est un mélange de taupe et de chat et s’appelle … Orange… parce que sa fourrure est de couleur orange (futé, non ?).

Avec des amis (d’autres molecats, bien évidemment), vous partez dans une grotte que vous venez de découvrir à la recherche d’artéfacts, mais surtout de champignons. Et oui, les molecats sont les hipsters de cette nouvelle époque !

Très vite, vous vous éparpillez un peu partout dans la grotte et rapidement, vous découvrez que tout le monde s’est perdu, vous compris. Vous (Orange, le molecat) vous arrêtez quelques minutes et faites appel à votre dieu (vous, le joueur) pour qu’il vous guide à travers le dédale des grottes…. et ça fonctionne.

Quelques points autour du jeu

Molecats compte une multitude de niveaux (je n’ai pas trouvé le nombre et il y en a tellement que je ne me sens pas le courage de les compter). Chaque niveaux correspond à une grotte divisée en plusieurs carrés. Votre objectif est de faire pivoter les carrés pour amener Orange vers la sortie.

Orange, de son côté, avance continuellement et s’il trouve un mur ou un obstacle, il fait demi tour et reprend sa marche. Lors de sa promenade dans un niveau, Orange ramasse tout ce qui lui tombe sous la main, artéfact, champignon et même un de ses copains molecats qui s’est perdu (celui-ci se met à suivre Orange).

Evidemment, plus vous progressez dans le jeu, plus les choses se compliquent avec de pièges, des monstres, …. Dans un niveau, après avoir tout découvert et récupéré tout ce qui était possible, j’ai eu le droit à un « cadeau »… bon, une vieille relique datant d’une époque oubliée de tous !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est une agréable surprise. Il est bien fait. Le graphisme, la programmation, l’histoire, le gameplay,… c’est du travail de pro ! J’ai pris vraiment du plaisir à jouer avec.

Alors, je vous conseille, sans aucune hésitation, d’acheter Molecats dans la boutique de Steam. Son prix correct doit vous encourager, après tout, onze euros, ce jeu les mérite bien !

Molecats est disponible depuis le 28 août 2018 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]