Witch Hunt est un jeu d’horreur développé et publié par le développeur ukrainien Andrii Vintsevych.

Avant de vous parler du jeu en lui-même, j’ai différentes choses à aborder autour de Witch Hunt.

Tout d’abord, le développeur, Andrii Vintsevych (c’est un développeur indépendant qui tient un blog intéressant avec, par exemple, sur sa manière de gérer son temps), est l’auteur de plusieurs jeux d’horreur. Son jeu le plus ancien est Gynophobia (sorti en aout 2015) et le suivant est Shadows Peak (sorti en mars 2017).

Witch Hunt est, comme je vous l’ai déjà dit, un jeu d’horreur, mais c’est aussi un jeu historique puisqu’il se déroule au XVIIIème siècle. Une autre caractéristique importante de ce jeu, c’est que vous évoluez dans un monde ouvert… vous pouvez donc aller où vous voulez !

Introduction à Witch Hunt

Vous jouez un chasseur de sorcières. Bon, personne ne connaît votre nom, mais ce n’est pas si grave que ça. Nous savons juste que vous avez décidé de pratiquer ce métier suite au massacre de votre famille par des démons… vous avez choisi de combattre le mal sur Terre.

Vous avez entendu que dans le bourg de Belleville, perdu dans les bois, des disparitions et des crimes monstrueux ont eu lieu. Vous doutant que le mal est encore à l’oeuvre, vous enfourchez votre cheval et galopez vers Belleville.

Fatigué par la longue chevauchée, traversant les bois menant au bourg, vous êtes surpris par l’attaque d’une créature. Désarçonné, vous réussissez pourtant à faire fuir votre assaillant, malheureusement, votre cheval effrayé s’est enfui… vous allez devoir rejoindre Belleville à pied.

Enfin vous êtes arrivé au bourg.

Un marchand vous attend, vous pourrez acheter de l’équipement chez lui. Dans l’église, vous apprenez que le prêtre est une des victimes, le docteur se tient à votre disposition. Chez le Maire (c’est la grande baraque en hauteur et la seule maison où vous pouvez pénétrer), vous recevez la mission de nettoyer les bois entourant Belleville des créatures maléfiques… avec une grosse récompense à la clé !

Quelques points autour du jeu

Pour éliminer les monstres, vous avez trois armes : une épée, un pistolet et un fusil. Le pistolet et le fusil fonctionnent avec des balles en argent. Nous sommes au XVIIIème siècle, le pistolet comme le fusil sont à un seul coup, ensuite, il faut les recharger avec de la poudre, de l’étoupe et la balle et enfoncer le tout au fond du canon. Franchement, je vous recommande l’animation quand vous rechargez, c’est tout simplement superbe ! Comme le dit le jeu, si vous avez un gros monstre devant vous, il est préférable de changer d’arme que de recharger !

Je pense que ce n’est pas le cas, mais les fusils à l’époque, aussi bon soient-ils, ont toujours un pourcentage de ne pas fonctionner… poudre humide, mèche s’allumant mal, … je me demande si c’est tenu en compte dans Witch Hunt.

Une autre particularité du jeu, c’est qu’en avançant dans Witch Hunt, vous débloquez petit à petit des compétences. Vous avez dès le début du jeu deux talents à votre disposition (perception de l’obscurité -qui vous permet de détecter le mal dans un rayon de 500m- et vision maléfique -pour voir avec les yeux du monstre que vous chassez-).

Ma conclusion

Sachant qu’il y a une seule personne derrière ce jeu indépendant, je suis impressionné par la qualité du travail. La modélisation, la programmation, les possibilités, l’ambiance, la jouabilité, c’est un travail énorme qui a été fait et un excellent boulot.

Alors, si vous aimez les jeux d’horreur et vous vous sentez une âme de chasseur du mal, il est évident qu’il faut acheter de suite Witch Hunt dans la boutique de Steam, vous ne pouvez pas le regretter. En plus, le prix du jeu est franchement correct par rapport à ce que le jeu vous apporte (il est à 8,19 euros)… faites-vous donc plaisir !

Witch Hunt est disponible depuis le 03 septembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]