Meow Motors est un jeu de course de karts développé et publié par le studio russe ArtVostok.

Le titre du jeu peut se traduire par Miaou Automobiles. La raison du miaulement, c’est tout simplement parce que les pilotes des voitures sont tous des chats humanoïdes (se tenant debout sur leurs pattes arrières).

Meow Motors se joue très bien tout seul, mais vous pouvez aussi y jouer à plusieurs en local. Vous branchez votre ordinateur sur votre télévision de taille géante, vous mettez votre canapé à 3 mètres de l’écran et vous invitez 3 copines… bon, et copains aussi et voilà !

J’ai testé ce jeu alors qu’il était encore en accès anticipé.

Introduction à Meow Motors

J’ai joué la campagne et ce que j’aime bien, c’est la présence d’une histoire. Elle est courte, elle est simple et je tiens à vous rassurer, personne en demande plus !

Vous jouez un jeune chat, Rocky, qui a été invité à participer à la course de qualification des Championnats du monde de Karting… en remerciement des résultats de son père, célèbre pilote.

Duke, le favori, vous voyant le talonner, provoque un accident explosant votre véhicule. Vous finissez dernier des qualifications.

Aucun espoir étant placé en vous, vous n’obtenez aucun sponsor et vous allez devoir grimper petit à petit les échelons en faisant vos preuves sur les différents circuits.

Le jeu commence enfin.

Quelques points autour du jeu

Le jeu compte plusieurs circuits. Sur chaque circuit, vous avez plusieurs courses. Par exemple, sur le premier circuit de « L’Ouest Sauvage », dans la première course vous devez finir premier, dans la seconde vous devez éliminer au moins 3 adversaires et dans la dernière, il faut de nouveau finir premier. Si vous réussissez chacune des courses, vous gagnez à chaque fois trois étoiles.

Pour chaque circuit, vous avez trois objectifs au niveau des étoiles. Par exemple, pour reprendre le premier circuit, votre premier objectif est atteint avec 5 étoiles (vous débloquez le turbo), le second avec 7 (vous obtenez une nouvelle voiture) et le troisième avec 8 (vous aurez un autre conducteur en plus qui a un bonus).

Pour revenir aux circuits et aux courses, ils sont différents les uns des autres et bien évidemment, plus difficile en avançant. Par exemple, dans le second circuit, il faut faire des dérapages (drifter ??)… c’est une chose que je pensais éviter ne le maitrisant pas du tout, et non !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est excellent. Ce que j’aime bien, c’est qu’il s’adresse aussi bien aux jeunes (garçons et filles) qu’aux plus âgés qui aiment s’éclater sur un bon jeu. Justement, à propos de bon jeu, le graphisme, la musique, la modélisation, les idées, la programmation, la jouabilité… tout est bon ici !

Alors, bien évidemment que je vous conseille d’acquérir Meow Motors dans la boutique de Steam, c’est un très bon jeu avec des heures et des heures de jeu en perspective. Après, pour le prix, il me semble correct, alors, si vous avez encore de l’argent sur votre carte bancaire, n’hésitez pas à l’utiliser pour acheter ce bon jeu !

Meow Motors est disponible depuis le 4 juin 2018 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version finale du jeu est prévue pour décembre 2018.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]