Egypt: Old Kingdom est un jeu de simulation historique développé et publié par le studio russe Clarus Victoria.

Si jamais un jour j’arrive à développer un jeu, c’est un comme ceux de Clarus Victoria que je rêve de réaliser. Je ne sais pas comment ils font, mais leurs jeux sont tous des merveilles. J’ai testé leurs précédentes créations, en voici les liens : Marble Age (sorti en mars 2015) et Predynastic Egypt (sorti en octobre 2016).

Ce nouveau jeu est une version deux de Predynastic Egypt. Comme le précise Clarus Victoria, dans Egypt: Old Kingdom il y a en plus un moteur 3D, il est plus long, il y a plusieurs fins, etc.

Introduction à Egypt: Old Kingdom

Vous commencez avec une unité (qui, je pense, représente X habitants). Cette unité que vous dirigez en tant que représentant du Dieu Horus sont les habitants d’une tribu qui ne trouvaient pas leur bonheur avec leur ancien clan. Ils ont préféré le quitter et s’en remettre à vous.

Donc, vous dirigez pour commencer une unité situé sur une prairie. Pour obtenir une unité supplémentaire, il faut avoir un certain nombre de ressources. Il va donc falloir produire et la production se fait en positionnant une unité sur une case et selon ce que contient la case, vous en obtenez la production.

Autour de votre première position, il y a un gros nuage de guerre. Il va falloir positionner une unité d’éclaireur sur les cases que vous voulez découvrir et cela nécessite de 1 à 3 tours.

Vous rencontrerez trois tribus, deux ont été accueillantes pour moi et une agressive. Pour celles qui ont été accueillantes, je leur ai demandé de me rejoindre après avoir commercé avec elles ; quand à l’agressive, j’ai du repousser ses attaques et pillages tant que j’avais une petite armée puis ensuite je l’ai attaqué et j’ai après pris possession de tous ses territoires.

Une fois ma région unifiée et tout le territoire exploré, j’ai quitté le niveau régional pour jouer au niveau national, au niveau de l’Egypte.

Quelques points autour du jeu

En production, il y a plusieurs éléments à récolter… de l’alimentation qui permet de recruter des unités, de la construction qui permettra de bâtir des bâtiments et réparer des dégâts, du luxe pour vos relations avec les autres tribus, de la religion pour faire intervenir la divinité de votre choix en votre faveur, du militaire pour affronter les tribus ennemies, etc.

Quand vous avez des points suffisants en religion, vous pouvez faire appel à une divinité (parmi une douzaine -attention, il faudra en débloquer certaines pour y accéder -) qui vous donnera alors des bonus pour une durée limitée.

Certaines cases peuvent accueillir des constructions. Ces bâtiments vous apporteront des bonus comme, par exemple, la maison qui vous permettra d’avoir des unités supplémentaires. Mais ce n’est pas tout, certaines cases vous apportent aussi des bonus en alimentation, construction, … tous les X tours.

Bien évidemment, il y a aussi la recherche. Quand vous avez les points nécessaires, vous pouvez débloquer une nouvelle technologie vous donnant soit des bonus, soit accès à de nouveaux bâtiments, …

Il y a vraiment beaucoup de choses supplémentaires à dire sur Egypt: Old Kingdom. Qui sait, peut être qu’un jour je prendrais le temps d’écrire un livre dessus.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est tout simplement une merveille et si vous aimez les jeux de simulation et surtout les jeux historiques, il vous le faut absolument.

J’aime bien aussi la bonne intégration des éléments de Steam, les succès et les cartes ! Enfin, le jeu est traduit dans 10 langues différentes, dont le français… et c’est une traduction de qualité, je n’ai pas vu la moindre faute !

Alors, il est évident qu’il vous faut posséder Egypt: Old Kingdom, n’attendez pas et achetez le de suite dans la boutique de Steam.

Egypt: Old Kingdom est disponible depuis le 24 mai 2018 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]