Holy Potatoes! A Spy Story?! est un jeu de simulation développé par le studio singapourien Daylight Studios et publié par Daedalic Entertainment.

Vous connaissez tous l’éditeur indépendant, Daedalic Entertainment ? Il s’est spécialisé dans la publication et le développement de jeux d’aventures, de stratégie et de simulation.

Quand au studio indépendant Daylight Studios, je joue à leurs jeux depuis le début. Il s’est spécialisé dans la série Holy Potatoes! qui sont des jeux de simulations dans le monde des patates. Le dernier jeu que j’ai testé est Holy Potatoes! What the Hell?! (sorti en octobre 2017) où vous jouez un chef cuisinier.

Dans ce nouvel épisode, vous développez une agence spécialisée dans l’espionnage.

Introduction à Holy Potatoes! A Spy Story?!

L’histoire se déroule dans un monde parallèle ou la race dominante est celle des pommes de terre humanoïdes.

Les deux héros sont Ren et Rexa, deux jumeaux. Ren (surement un diminutif de René) est un jeune homme avec une prothèse à la place de son avant bras et de sa main et c’est le responsable de l’action. Rexa est une jeune femme spécialisée dans la recherche et la conception. Nos deux jeunes patates ont décidé d’ouvrir une agence dédiée à l’espionnage en mémoire de leurs parents décédés qui travaillaient comme espions.

La chose à faire au tout début de Holy Potatoes! A Spy Story?! est d’engager votre premier employé en vous rendant dans l’école des espions. Chaque espion a une profession (d’ailleurs, évitez de prendre toujours le même métier car vous aurez parfois des missions spécifiquement pour telle ou telle profession) et quatre caractéristiques (force, intelligence, agilité et constitution). Ces caractéristiques évolueront en montant de niveau mais aussi en envoyant votre espion en entrainement.

Ensuite, vous choisissez votre mission, selon les difficultés, vous choisissez d’utiliser telle ou telle caractéristique et si tout se passe bien, c’est réussi. Après chaque mission réussie ou non, votre employé ira se reposer plusieurs tours.

Quelques points autour du jeu

Vos missions, vous les obtiendrez à travers la campagne (l’histoire du jeu) et vous en recevrez d’autres par email (les clients qui vous contactent).

En plus de gérer les missions, vous devez développer votre « entreprise » en construisant des bâtiments comme des centres d’entrainement pour améliorer telle ou telle caractéristique, un centre de construction de gadgets (pour espion, évidemment) et un autre de construction d’équipements, un centre de décryptage, des décorations (ils apportent des bonus selon leur position), etc.

En progressant dans les niveaux, vos employés débloquent des compétences spéciales… bien utile lors de vos missions. D’ailleurs, les gadgets développés vous permettent d’avoir un bonus dans telle ou telle caractéristique si vous n’oubliez pas de les sélectionner.

Vous verrez des références à des personnages mythiques comme par exemple l’espionne Super Maria dont la tenue et le nom font référence à Super Mario, vous découvrirez aussi 700, le frère de James Bond 007. D’ailleurs, pour 700, vous aurez une quête spéciale pour le garder.

Ma conclusion

Franchement, j’aime beaucoup ce jeu indépendant. Daylight Studios a réussi, une fois de plus, à se renouveler et créer un excellent jeu dans tous les sens du terme. J’apprécie énormément les traits d’humour, les clins d’oeuil… c’est un travail extraordinaire.

Alors, c’est évident que je vous conseille d’acheter Holy Potatoes! A Spy Story?! dans la boutique de Steam, ce sont des heures et des heures d’amusement en perspective et tout cela pour un prix très correct. Et, si vous aimez ce monde des patates, profitez-en pour prendre l’ensemble des épisodes, les quatre.

Holy Potatoes! A Spy Story?! est disponible depuis le 7 novembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]