Wonder Boy: The Dragon’s Trap est un jeu d’action développé par le studio français Lizardcube et publié par DotEmu.

Je vais redire ce que j’ai déjà écrit dans d’autres tests, je ne suis pas un enfant de la culture japonaise et des consoles, mon héritage, ce sont les ordinateurs de jeux (Amstrad, C64 et Amiga) et les jeux fabuleux provenant des studios européens.

La raison de cette affirmation, c’est que je tiens à souligner que ce n’est pas parce que Wonder Boy: The Dragon’s Trap est une reprise de Wonder Boy III: The Dragon’s Trap (sorti en 1989) produit par Sega et jouable sur les consoles de l’époque que je vais dire SUPER super SUPER ! Je m’en fiche complètement !

Ce qui va me guider dans mon jugement, c’est la qualité du jeu, sa réalisation, son histoire et aussi son intégration des éléments Steam et là, je dois dire que c’est un sans faute !

Parlons maintenant de l’histoire …

Introduction à Wonder Boy: The Dragon’s Trap

La première des choses à faire lorsque vous commencez une partie est de choisir la difficulté, il y a trois niveaux différents et c’est une bonne chose car tous les joueurs ne sont pas égaux devant un jeu (et je sais de quoi je parle).

La seconde chose, c’est le choix de votre personnage… un garçon pour les hommes ou une fille pour les femmes ! Globalement, ça ne change rien au niveau des caractéristiques, juste au niveau de l’esthétique. Evidemment, j’ai choisi le garçon.

Comme tout adolescent qui se respecte, vous rêvez d’affronter des monstres en quantité, battre le chef (un dragon) et délivrer la jeune princesse… après tout, n’est-ce pas la destinée de tout chevalier valeureux ? Bon, pour ceux qui joue une chevalier (à moins qu’il soit nécessaire de dire chevalière), votre objectif est de délivrer un prince… c’est quasi la même chose.

Votre rêve est bientôt une réalité. Vous rentrez dans le « château du monstre », combattez des serpents, de faibles cyclopes, des squelettes et enfin, vous débouchez dans la tanière du dragon. Attention, ce dragon est vicieux et n’est pas commode, comme Achille ou Siegfried, il a son talon qui est sa tête. Vous pouvez le frapper n’importe où, il ne perd pas un seul point de vie, sauf sur sa tête.

Je vous ai dit qu’il est vicieux et c’est bien le cas… avant de mourir, il vous lance une malédiction vous changeant en une créature animale : un homme lézard. Bon l’avantage, c’est de pouvoir cracher du feu à distance, de ne pas craindre la lave mais, mais c’est franchement pas pratique pour la princesse et le mariage !

Quelques points autour du jeu

Un élément « sympa » de ce jeu, c’est la qualité de son graphisme et de sa bande musicale. Pour ceux qui ne jurent que par le rétro, Wonder Boy: The Dragon’s Trap peut changer de graphisme et passer en 8-bits et pour la musique, je ne sais pas si ça s’appelle du 8-bits aussi, mais imaginez un lave-vaisselles en marche, vous voyez alors le résultat.

A différents endroits du jeu, vous trouverez des boutiques. Il y a celle pour vous soigner (le premier soin est gratuit) mais aussi celles pour acheter de l’équipement (épée, bouclier, armure). L’équipement n’est pas forcément utile pour toutes les formes, par exemple, l’homme-lézard crache du feu, son épée est là pour décorer ou quand il changera de forme.

Pour les amateurs de dragons (eh oui, ça existe), sachez qu’il y en aura plusieurs à affronter, tous aussi vicieux les uns que les autres… et évidemment, aucun n’est commode !

Au cours du jeu, vous allez donc prendre d’autres formes comme l’homme-souris, l’homme-poisson, l’homme-lion, l’homme-oiseau… merci aux dragons !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très très bien fait. Certains vont ajouter que ce n’est qu’une reprise, peut être, mais ne connaissant pas l’original, c’est pour moi tout comme l’original et j’adore ce que ça donne !

Alors, c’est évident que je vous conseille de posséder Wonder Boy: The Dragon’s Trap. Vous pouvez l’acquérir dans la boutique de Steam et passer des heures dessus. La qualité de sa réalisation, de sa remise à jour est telle que vous ne pouvez pas regretter son achat. Quand au prix, pour ceux qui peinent, mettez le dans votre liste de souhaits et attendez les soldes !

Wonder Boy: The Dragon’s Trap est disponible depuis le 8 juin 2017 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) mais aussi sur consoles (PlayStation 4, Xbox Un et Nintendo Switch).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]