Roarr! The Adventures of Rampage Rex est un jeu de combat développé par le studio polonais Born Lucky Games et publié par Klabater.

Avant de parler du jeu en lui-même, je vais vous dire quelques mots sur l’éditeur du jeu. Klabater a publié de nombreux jeux indépendants, mais surtout, ils sont l’éditeur de l’excellentissime We. The Revolution (attendu pour le 21 mars 2019) où vous jouez le rôle d’un juge au tribunal du peuple à Paris à l’époque de la Révolution Française.

Maintenant, concernant Roarr! The Adventures of Rampage Rex, j’avoue que j’ai eu des difficultés à classer ce jeu, je me suis donc rabattu sur une classification généraliste un peu fourre tout. J’hésitais entre un jeu de baston (mais les coups sont trop limités pour retenir celle-là), un jeu de survie (mais il y a plus de bagarres que de survie) ou un jeu expérimental (mais bon, ce n’est pas le premier jeu où il est possible de jouer un dinosaure). Finalement, j’ai retenu un jeu de combat car ici, vous jouez un tyrannosaure qui se bat encore et encore, mais ça aurait pu être un robot, un soldat, un tank, un chien … euh, non, pas un tank !

Introduction à Roarr! The Adventures of Rampage Rex

Ce que j’apprécie énormément dans ce jeu, c’est qu’il y a une petite histoire introduisant l’aventure. Nous sommes sur Terre au XXIème siècle, au début je suppose.

La planète Terre est en train de subir une invasion extra-terrestre. Ces méchants aliens ont, pour commencer, bombardé les grands centres urbains de la planète, les villes dépassant le million d’habitants n’existent plus (bon, le côté positif, c’est qu’il n’y a plus de surpopulation !). Par contre, ces bombardements massifs ont dérangé quelqu’un (à vrai dire, c’est quelqu’une) qui était en hibernation dans les profondeurs de la planète, ces saletés d’extra-terrestres ont réveillé Sue !

Sue ? Sue est le diminutif de Suzanne et Suzanne est une Tyrannosaure Rex dans la force de l’âge ! Comme vous vous en doutez, il n’est pas du tout recommandé de réveiller brusquement un T-Rex et encore moins une T-Rex qui est sensible au temps perdu.

Donc Sue sort de sa caverne et découvre les extra-terrestres qui font le boxon ! Il va de soit que cela vexe profondément notre tyrannosaure qui décide de faire un génocide d’aliens.

Voilà, le jeu commence.

Roarr! The Adventures of Rampage Rex n’est pas compliqué en soit. Vous devez aller d’île en île, massacrer tous les extra-terrestres que vous trouverez sur votre chemin jusque l’un ou une multitude d’entre eux éliminent la menace préhistorique que vous représentez.

Quelques points autour du jeu

En massacrant les extra-terrestres, vous pouvez récupérer quelques bonus. Ces bonus sont principalement des armes qui ont une durée de quelques secondes ou de gros steaks qui remettent les points de vie au maximum.

Je reviens au début du jeu, vous avez la possibilité de choisir le costume de votre dinosaure dans Roarr! The Adventures of Rampage Rex. Vous avez le choix entre un marié, une danseuse, un punk ou tout nu. Le jeu annonce qu’il y a d’autres tenues à débloquer et avec chaque vêtement, il y a des mouvements spécifiques. Notez la présence de trois extensions (DLC) proposant chacun 3 costumes supplémentaires.

Les tenues sont aussi pratiques quand vous jouez à plusieurs joueurs. En effet, Roarr! The Adventures of Rampage Rex permet de jouer en local jusqu’à 4 joueurs en même temps avec un écran partagé.

Ma conclusion

Franchement, ce jeu indépendant est tout simplement excellent. Seul, je me suis très bien amusé mais à plusieurs, je trouve cela tout simplement génial. Une chose qui serait super, c’est d’envisager la possibilité de jouer avec d’autres joueurs par Internet !

Alors ? Bien évidemment qu’il faut acheter Roarr! The Adventures of Rampage Rex dans la boutique de Steam, il n’y a aucune raison de le regretter ! En plus, son prix est vraiment, mais vraiment très attractif, sachez que ce très bon jeu indépendant est à 4,99 euros, pourquoi s’en priver !?

Roarr! The Adventures of Rampage Rex est disponible depuis le 07 novembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur console (Nintendo Switch).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]