The friends of Ringo Ishikawa est un jeu de simulation développé et publié par le studio russe Yeo.

Je dois avouer que je suis un homme plutôt gâté… une fois de plus, je tombe sur un jeu indépendant exceptionnel. The friends of Ringo Ishikawa est plus que ce qu’il semble paraître.

Au premier abord, j’ai voulu le classer comme un jeu de bagarre… vous jouez un adolescent qui pense qu’à se battre et passe donc son temps à affronter d’autres gangs. Mais non, ce n’est pas ça ! The friends of Ringo Ishikawa est un jeu de simulation où vous prenez en main la vie d’un adolescent délinquant. Il va falloir gérer intégralement sa vie !

Introduction à The friends of Ringo Ishikawa

L’histoire se déroule au Japon, à la fin du XXème siècle. Vous jouez un jeune adolescent s’appelant Ringo Ishikawa. Il est toujours accompagné par son meilleur ami, Masaru Takahashi. A l’école primaire, ils étaient ensemble, au collège ils sont encore ensemble et au lycée, ils sont toujours ensemble. Il existe entre eux une profonde amitié comme ça peut exister uniquement entre deux amis.

Aujourd’hui, Ringo est convoqué chez son professeur principal. Il lui passe un savon et lui explique que s’il n’améliore pas ses notes, il va être renvoyé et nous montre son bulletin, que des F (je suppose qu’au Japon, les notes vont de A à F comme nous de 20 à 0).

Le jeu débute vraiment à ce moment là.

Vous allez voir, il y a énormément de choses à gérer… c’est d’ailleurs pour cela que c’est un jeu de simulation ! Il y a bien évidemment les combats contre d’autres gangs (chaque gang possède un costume d’une couleur différente, Ringo, Masaru et leurs copains sont en bleus), il y a à améliorer les notes (par exemple, pour la littérature, il faut passer du temps à la bibliothèque à lire), il y a à se laisser draguer (ou à draguer carrément) différentes jeunes femmes, il ne faut pas oublier de manger, gagner de l’argent (faire les poches des gars des gangs adverses qui ont été mis K.O), dormir….

Quelques points autour du jeu

Pour entre-couper tous ces moments de travail, il y a aussi des divertissements. Bon, je ne considère pas comme un loisirs d’aller cogner sur les gangs adverses, ça ne compte pas ! Il y a des parties de ping-pong, de poker, de billards et même la possibilité de jouer à des jeux vidéo !

Je déteste faire des comparaisons avec d’autres jeux, mais, pour simplifier les choses, le jeu se rapproche selon moi le plus à Punch Club. Que ce soit graphiquement, que ce soit dans l’esprit, ces deux jeux sont très proches.

Une autre chose, j’apprécie la bonne intégration des éléments de Steam, les cartes, les succès, F12 et la seule chose qui manque, c’est le workshop et la possibilité pour les joueurs de créer des éléments personnalisant The friends of Ringo Ishikawa.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est une vraie réussite. Je ne peux que féliciter le studio pour sa création, c’est du très bon travail et j’espère que d’autres jeux vont suivre celui-là.

Alors ? Vous savez que je n’aime pas les jeux retro et pourtant, ici, ça ne compte pas. Je vous encourage d’acheter vite fait The friends of Ringo Ishikawa dans la boutique de Steam. Le prix normal est de 12,49 euros et avec les soldes, il est à moins de 9 euros ! N’attendez donc pas et achetez le maintenant !!

The friends of Ringo Ishikawa est disponible depuis le 17 mai 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]