Driftpunk Racer est un jeu de course automobile développé et publié par le studio russe Speedspark Studio.

Je dois dire que j’ai découvert Speedspark Studio avec justement ce jeu là. Je pensais que c’était leur premier jeu, mais non, c’est le cinquième sur Steam. Quatre d’entre eux (dont Driftpunk Racer) sont des jeux de conduite et le dernier (World Of Walking Cities) me fait plus penser à un jeu de survie.

Concernant Driftpunk Racer, le jeu a un gros potentiel et de bonnes idées, mais il a définitivement besoin d’être corrigé sur certains points et complétés sur d’autres et là, les joueurs vont l’adorer !

Introduction à Driftpunk Racer

L’histoire se déroule dans un futur pas si lointain que ça. Au sein des grandes mégalopoles de la planète, des courses illégales sont organisées sur des portions de route fermées temporairement aux automobilistes, seulement nos concurrents peuvent rouler dessus.

Vous êtes un de ces concurrents et votre objectif est simple, il s’agit de participer, de rouler le mieux possible et de finir en première position. Avec l’argent que vous gagnez, vous pouvez acheter des nouvelles voitures (deux attendent dans votre magasin préféré !).

Et ?…. et c’est tout.

Quelques points autour du jeu

Le plus gros problème, selon moi, c’est le moteur et la boite de vitesse. Pour l’instant, dans Driftpunk Racer, vous conduisez avec une automatique et c’est de la merde ! J’ai l’impression d’être assis sur une tortue. Il faut changer (ou proposer aux joueurs de choisir) et mettre une boite manuelle, laisser entendre aux joueurs l’accélération de la voiture avec le moteur montant de régime… bref, vous me comprenez.

Le deuxième point qui me pose problème, c’est le garage. Trois voitures, ce n’est pas énorme mais j’en reparle plus loin. Ce qui ne va pas, c’est l’impossibilité de changer (en dépensant les crédits par exemple) la vitesse, l’accélération et la manoeuvrabilité. Une autre chose, mettez plus de couleurs et laissez les joueurs dépenser leurs crédits dedans et enfin, pensez à mettre des pubs, des dessins… toujours contre des crédits… la personnalisation est très importante.

Enfin, le dernier point, c’est l’absence de tutoriel. J’ai cherché comment drifter (barre d’espace ou différentes touches et je n’ai pas trouvé) alors, s’il vous plait, un petit tutoriel !

Maintenant, pour aller plus loin dans Driftpunk Racer.

Rajoutez un mode supplémentaire avec une course contre le temps, ça serait pas mal.

Et surtout, sortez une extension (un DLC) avec de nouvelles voitures et de nouveaux parcours et puis encore un autre DLC avec d’autres nouvelles voitures, d’autres nouveaux parcours, des couleurs, des dessins… bref, faites en un jeu extraordinaire, le plus difficile est déjà fait !

Ma conclusion

Quand quelqu’un parle d’un potentiel énorme pour un jeu, c’est une façon de dire que le jeu est mauvais mais qu’il faut pas grand chose pour qu’il devienne bon. Ce n’est pas le cas de ce jeu indépendant, il est moyen et il ne faut pas grand chose pour qu’il devienne excellent, c’est toujours du potentiel.

Alors, oui, je vous conseille d’acquérir Driftpunk Racer dans la boutique de Steam, c’est un jeu qui promet si le studio accepte de se pencher encore dessus. Par contre, pour le prix, dans l’état actuel des choses, je vous invite à attendre les soldes, le prix actuel ne reflète pas la valeur du jeu tel qu’il est en ce moment.

Driftpunk Racer est disponible depuis le 30 août 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

(Malheureusement, je n’ai pas trouvé la bande annonce du jeu que ce soit sur le site du studio que sur Youtube, je me suis donc rabattu sur un court gameplay.)

[Total : 0    Moyenne : 0/5]