Almost There: The Platformer est un jeu de plateformes développé par le développeur bengalis Bony Yousuf et publié par The Quantum Astrophysicists Guild.

J’ai déjà eu l’occasion d’avoir entre les mains un jeu développé et publié par The Quantum Astrophysicists Guild, c’est Tumblestone (sorti en juillet 2016) et j’en ai gardé un bon souvenir.

Almost There: The Platformer est un jeu ultra-minimaliste avec un design très simple et des niveaux à la difficulté croisante.

Introduction à Almost There: The Platformer

La plupart du temps, les jeux de plateformes sont accompagnés d’une histoire, ici, ce n’est pas le cas. Nous avons un objectif à atteindre et une fois que c’est fait, le chronomètre s’arrête et s’affiche votre résultat. Nous pouvons donc considérer que c’est une suite de niveaux.

Le jeu comprends trois mondes, le bleu composé de 55 niveaux pour commencer, puis le rouge avec 50 niveaux et enfin le violet avec aussi 50 niveaux.

Dans le monde bleu, vous devez sauter, double sauter, mur sauter, plafond sauter, sauter sauter… bref, tout ce qui va avec sauter. Le monde rouge reprend les principes du monde bleu mais en plus, les niveaux ont des difficultés comme des piques ou des scies circulaires dont certaines sont vraiment très grosses. Enfin, le monde violet, vous allez adorer (évidemment, uniquement si vous êtes un pro des jeux de plateformes), c’est le monde rouge auquel vous rajouter, entre autres, des lasers et des missiles auto-guidés sur les cubes.

Ah oui, j’ai oublié de vous le dire, mais vous jouez un gentil et innocent petit cube blanc… qui est heureusement très doué en sport !

Pour revenir aux niveaux, vous avez tout votre temps pour les réaliser. Bien évidemment, si vous allez vite voire très vite, vous pouvez débloquer de une à trois étoiles.

Quelques points autour du jeu

Dès le début du jeu, il est bien précisé qu’il est conseillé de jouer avec un contrôleur. Donc, si vous avez un contrôleur Steam ou Logitech sous la main, tant mieux pour vous. Quand à moi, vous le savez tous, je suis réfractaire à ce genre d’appareil et j’ai donc joué avec les flèches du clavier pour me déplacer et la barre espace pour sauter, double-sauter, mur- sauter, etc.

Un énorme point faible de Almost There: The Platformer, c’est la traduction en français. Pouvez-vous imaginer qu’il y a une faute ÉNORME directement dans le titre qui est traduit par « On y presque » ce qui en soit ne veut rien dire en français. La phrase correcte est « On y est presque » mais comme « on » est par trop familier, il faut plutôt dire « Nous y sommes presque » ou en plus court « Presque là » !

Enfin, l’intégration des éléments Steam est bien fait. Vous allez retrouver dans Almost There: The Platformer les cartes et les succès (achievements). Ce qui aurait été une très bonne idée, c’est aussi de mettre un éditeur de niveaux pour laisser les joueurs créer des tonnes de niveaux accessibles dans le Workshop… de Steam !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est une vraie réussite qui va plaire à tous les professionnels des jeux de plateformes et à tous ceux qui ne jurent que par le chronomètre. Par contre, si tout comme moi vous avez deux mains gauches, ne vous découragez pas… certains vont jouer à ce jeu pendant des heures en mourant et mourant encore, vous, ça sera en jouant des mois et en mourant, mourant, mourant, mourant encore et toujours !

Alors, bien évidemment que je vous conseille d’acheter Almost There: The Platformer dans votre boutique Steam, un jeu fait d’autant de défis que celui-là, il faut le posséder !

Almost There: The Platformer est disponible depuis le 19 février 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]