The Miskatonic est une histoire interactive développée et publiée par le studio anglais Rapscallion.

C’est le premier jeu de ce studio sur Steam, et franchement, c’est une réussite.

Pour ceux qui ignorent ce qu’est une histoire interactive, c’est comme lire un livre ou une bande dessinée et avoir parfois à interagir avec l’écran pour prendre des décisions ou bien préciser un point en particulier (dans The Miskatonic, votre interlocuteur).

The Miskatonic s’inspire clairement de l’oeuvre de H. P. Lovecraft. Pour ceux qui l’ignorent (bis repetita), Howard Phillips Lovecraft est le maître de l’horreur américain (mieux que S. King et de loin). Si vous ne connaissez pas trop Lovecraft, Miskatonic fait référence à l’université fictive de Miskatonic située dans la ville fictive d’Arkham, aux Etats-Unis. Cette université est particulièrement « célèbre » pour sa bibliothèque qui contient de nombreux ouvrages rares sur l’occultisme dont le fameux Necronomicon d’Abdul al-Hazred.

Introduction à The Miskatonic

Vous jouez une jeune femme, Charlotte LeStrange, qui vient d’être engagée par l’Université de Miskatonic non pas pour ses beaux yeux (bien que ça aurait pu être le cas) mais parce que c’est une sorcière. Elle va occuper le poste de vigile et veiller à ce que tout se passe bien dans l’aile des sciences occultes de l’université. Charlotte va avoir aussi à résoudre des énigmes.

Sa première surprise en arrivant à l’université de Miskatonic, ce sont les mutants et les monstres qui l’occupent. Rassurez-vous, ils sont gentils car ce sont soit des professeurs, soit des élèves ou soit le personnel. Charlotte va avoir à interagir avec un maximum de personnes.

Quelques points autour du jeu

Je dois avouer que j’adore The Miskatonic pour son graphisme, il est tout simplement fabuleux. Par contre, je suis désolé, mais il y a trop de textes, il y en a tellement que très vite, je me suis retrouvé perdu. En plus, le texte est uniquement en anglais, ce qui ne facilite pas les choses. Avec tout le blah-blah, quelqu’un qui n’est pas bilingue risque de passer à travers des éléments importants de l’histoire… l’idéal, ça serait de mettre en gras les points à lire absolument (ou proposer dans les paramètres de n’afficher que le texte important).

J’ai une mauvaise nouvelle… il n’y pas de succès (achievements, en anglais), c’est surprenant n’est-ce pas ! Par contre, une bonne nouvelle, c’est la présence de cartes. Ça indique que le jeu est une réussite !

Un petit conseil pour les auteurs de The Miskatonic, s’il vous plaît, travaillez sur une extension (DLC, en anglais) avec une dizaine de fonds d’écran. J’aimerais bien en mettre sur mon bureau !

Ma conclusion

Globalement, ce jeu est une vraie réussite graphique. Pour l’histoire, si vous n’êtes pas anglophone, ça va être vite rasoir, la musique est géniale et la programmation correcte, bref, c’est un jeu à posséder, surtout que son prix est à la portée de tous, 4,99 euros.

Alors, il est évident de que je vous conseille d’acquérir The Miskatonic dans la boutique de Steam et encore plus si vous êtes accroc au monde de H. P. Lovecraft.

The Miskatonic est disponible depuis le 20 juillet 2018 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]