Precipice est un jeu de diplomatie développé et publié par le studio Little Red Dog Games.

Little Red Dog Games est un studio qui s’est spécialisé dans les jeux de stratégie. N’ayant pas joué à leurs précédents jeux et d’ailleurs ne les possédant même pas, je ne peux pas dire ce qu’il en est. Par contre, j’ai entre mes mains leur tout dernier jeu, Precipice et je dois dire que c’est une bonne nouvelle pour moi car ce jeu, c’est une merveille !

Pour la catégorisation, c’est bien un jeu de diplomatie qui est une sous-catégorie des jeux de stratégie, donc l’un et l’autre sont vrais.

Precipice se joue seul contre l’ordinateur ou bien à deux à travers Internet. N’ayant pas essayé la version multijoueurs, je ne vais pas vous en parler plus que cela.

Introduction à Precipice

L’histoire pourrait se dérouler dans notre monde à l’époque de la première guerre froide entre les Etats-Unis et l’URSS dans les années 1970 / 1980, tout correspond. Mais, MAIS, au lieu d’avoir des nations d’humains qui s’affrontent, nous avons ici des nations d’animaux humanoïdes, comme par exemple les aigles pour les Etats-Unis, les ours pour l’URSS, les coqs pour la France (et les poulettes ??), etc. Nous sommes donc dans un monde parallèle.

Les deux super-puissances se font face avec, pour chacune, son lot de pays satellites et à côté, plusieurs pays neutres.

L’objectif est simple, c’est la domination du monde (à travers des points de victoire) ou le match nul. A votre avis, qu’est-ce qui se passe quand il y a ni gagnant et ni perdant… et bien, c’est la guerre atomique.

Au commencement, vous choisissez la super-puissance que vous désirez diriger et puis vous choisissez 3 cartes parmi plusieurs (du genre : l’ennemi ne peut pas intervenir sur tel pays ou bien OU en cas d’action de l’ennemi sur tel pays, vous avez un bonus fidélité de XX%) et la partie commence.

Vous avez 4 points par tour et 3 espions à votre disposition. L’intérêt d’un espion, c’est qu’il augmente vos possibilités d’actions sur un pays, par contre, il coûte un point pour aller sur le pays, un autre pour partir et, bien évidemment, il faut éviter de le laisser trop longtemps sur place sinon il risque de se faire assassiner par le contre-espionnage de l’adversaire.

Quand vous sélectionnez un pays, vous pouvez causer des révoltes, faire un coup d’état, faire jouer la diplomatie, le soutenir économiquement, l’envahir, le soutenir militairement, etc.

Quelques points autour du jeu

Quand votre ennemi intervient trop visiblement sur un de vos pays satellites ou bien neutres, vous pouvez laisser couler ou bien dénoncer la situation (dites vous bien, que c’est pareil pour lui). En dénonçant la situation, il peut reculer en arrière ou se dire que vous baratinez provoquant ainsi une escalade et la fin de l’Humanité.

Suivez aussi les actualités, certains événements peuvent être exploités à votre avantage. Certains pays ont des urgences et si vous êtes là pour y répondre, qui sait, ils vont peut être pencher dorénavant de votre côté. Imaginez que l’URSS arrive à faire du Canada son allié… imaginez !

Ma conclusion

Franchement, ce jeu indépendant est une réussite et ceci à tous les niveaux que ce soit pour le graphisme, la programmation, la musique, les idées, encore les idées, la jouabilité et sa durée de vie.

Alors, il est évident que je vous conseille d’acquérir sans plus tarder Precipice dans la boutique de Steam, plus particulièrement si vous aimez les jeux de stratégie et adorez les jeux de diplomatie. Hmmm… pour le prix, 9,99 euros, je trouve que c’est du vol pour les développeurs, ce jeu mérite de coûter au moins 15 euros !

Precipice est disponible depuis le 1er mai 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Linux).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]