War Party est un jeu de stratégie en temps réel (RTS) développé et publié par les studios belges Crazy Monkey Studios et Warcave.

J’ai eu l’occasion, il y a plusieurs années de cela, de tester un jeu de Crazy Monkey Studios et je dois dire que j’en garde un très bon souvenir. Je suis donc satisfait de voir que le studio continue dans la lignée des excellents jeux avec War Party.

Les jeux de stratégie en temps réel se déroule souvent dans le futur ou à notre époque. Vous comprenez donc que c’est une excellente surprise de voir que War Party se déroule à l’époque préhistorique, même si nous pouvons considérer que c’est une époque préhistorique aménagée.

Introduction à War Party

Au début du jeu, vous choisissez votre chef de tribu (vous avez le choix parmi trois). C’est un point important car chaque faction a une compétence spéciale. Il y a les sylvestres qui payent moins cher leurs ouvriers et qui construisent plus vite, il y a les vitharas qui sont en paix avec les dinosaures sauvages et capturent les sanctuaires plus facilement et enfin, il y a les necromas qui obtiennent un zombie pour chaque unité ennemie tuée.

Mon choix s’est porté sur les sylvestres.

Vous jouez un petit groupe d’aventuriers (de toutes les classes) qui vient de partir de leur action pour fonder la leur. Très vite, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas assez et vous décidez de rassembler sous votre bannière d’autres tribus spécialisées. Vous êtes à tendance guerrière, vous trouvez un groupe d’archers, de soigneuses et d’ouvriers. Chacune de ces tribus vous demande un petit service et si vous réussissez, ils vous rejoignent.

Voilà, c’est ainsi que commence War Party.

Dans les RTS, ce qui compte, c’est la gestion des ressources, la gestion des bâtiments et la gestion des unités et tout cela s’accompagne avec de l’attaque, de la défense, bref de la survie et de la stratégie.

Vos ouvriers, appelés dans War Party des villageois, récoltent des minerais et de la nourriture, mais ils construisent aussi des bâtiments et les réparent quand nécessaire.

Vos unités militaires de base sont les fantassins, les archers et les soigneuses. En progressant dans un niveau, en vous liant avec des dinosaures, vous débloquez des unités montées plus puissantes.

Votre chef, chez les sylvestres c’est une chef, a au commencement du jeu la possibilité de choisir un talent (je prends à chaque fois la régénération des unités) et d’autres arriveront au fur et à mesure de votre avancée dans chaque niveau.

Quelques points autour du jeu

Je n’ai pas eu l’occasion de le tester, mais War Party propose aussi de jouer contre d’autres joueurs en ligne. Par contre, je me demande le nombre maximum de joueurs qu’il peut y avoir … 2 ? … 3 ? Plus ?

A côté des parties en multijoueurs, de la campagne, il y a bien évidemment le tutoriel qui explique les bases de War Party (pour le reste, ça se découvre sans problème par soi-même) et la possibilité de jouer des petites parties contre l’ordinateur.

Un compliment : J’apprécie la présence des succès Steam et encore mieux, j’apprécie la présence des cartes … et oui, elles ne sont pas indiquées sur la boutique mais il y en a !

Une critique : J’ai raté toutes les cinématiques, en effet, prenant des copies écrans à tous les moments du jeu, les cinématiques disparaissent quand nous appuyons sur une touche, peu importe laquelle… ce qui est ridicule !

Une dernière chose, vous croyez qu’ils vont sortir des extensions (genre de nouvelles races comme des extra-terrestres, des hommes-lézards, etc).

Ma conclusion

Globalement, je trouve ce jeu indépendant excellent. Il faut dire que c’est normal qu’il me plaise autant que ça, je suis de ces joueurs qui adorent les RTS. Le graphisme, la musique, la programmation, l’histoire, la jouabilité, tout est bien fait !

Alors, il est évident que je vous conseille de faire l’acquisition de War Party dans la boutique de Steam, c’est un jeu excellent qui a une durée de vie énorme… tout au moins tant qu’il y a des joueurs en ligne !

War Party est disponible depuis le 28 mars 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) mais aussi sur consoles (PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]