Vambrace: Cold Soul est un jeu de rôle et d’action développé par le studio coréen Devespresso Games et publié par Headup Games.

Devespresso Games, vous les connaissez surement ! C’est le studio derrière le célèbre jeu de survival horreur, The Coma: Recut (sorti en septembre 2017). La bonne nouvelle, vous savez qu’ils sont en train de travailler sur la suite, The Coma 2: Vicious Sisters.

Quand à Headup Games, c’est un éditeur très actif de jeux indépendants de qualité. Le dernier jeu que j’ai eu l’occasion de tester, c’est Trüberbrook (sorti en mars 2019) et le prochain, c’est Fromto (qui est attendu en juin 2019).

Pour situer Vambrace: Cold Soul, ça se déroule dans un monde de type médiéval fantastique où la science reste mystérieuse, presque magique. Dans ce monde, les humains sont dominants mais il existe aussi d’autres créatures humanoïdes avec des origines animales (renard, chat…).

Introduction à Vambrace: Cold Soul

La ville d’Icenaire a été maudit par le Roi des Ombres. Il l’a recouvert d’une sorte de dome de glace totalement infranchissable pour les humains (et huamnoïdes). En plus, il a fait revenir ses anciens habitants sous la forme de spectres, chassant ainsi la population actuelle dans les profondeurs où ils ont fondé une petite ville.

La vie de ces humains survivants est quasiment sans espoir et il s’agit pour eux juste de survivre, jusqu’au jour une patrouille découvre une jeune femme.

Elle s’appelle Evelia Lyric (la fille du célèbre professeur Lyric, si ça vous dit quelquechose) et c’est vous qui allez la jouer. Evelia vient de l’extérieur et elle a réussit à passer le dome de glace « infranchissable » pour tout être vivant. Il faut dire qu’elle porte sur elle un étrange brassard qu’a conçu son père ainsi que son journal qu’elle traduit peu à peu.

Même si Evelia (vous) éveille au début des soupçons auprès des survivants, très vite elle est acceptée (vous recevez même une chambre dans l’auberge du village). Votre première mission est de mener une mission d’interception. La sorcière (lieutenant du Roi des Ombres) s’est échappée de la prison du village. Il faut former une équipe et la rattraper avant qu’elle dévoile l’accès secrètement gardé vers la petite ville.

Quelques points autour du jeu

Votre chambre est un élément important du jeu, vous allez revenir régulièrement au village pour X ou X raison (par exemple, après avoir été tuée en combat) et votre chambre est votre base. Vous avez une armoire pour changer de tenues (vous en avez deux au début, d’autres suivront, évidemment), un lit et un coffre (pour ranger le surplus d’objets).

Dans la petite ville, il y a un tableau des recrutements. C’est un endroit où les volontaires déposent leur fiche et les chefs d’expédition font leur choix. Etant un nouveau chef pour une expédition, il vous faut recruter 3 personnes (avec Evelia, ça fait 4, la taille d’une patrouille).

Une fois votre équipe formée, vous partez en ville, naviguez de maison en maison, cherchez à réaliser votre mission et combattez les spectres que vous rencontrez.

Les points forts de Vambrace: Cold Soul sont la bonne intégration des éléments Steam (succès et F12, quand aux cartes, ça ne devrait pas tarder) mais aussi, et surtout, la traduction du jeu en 8 langues différentes dont le français.

Ma conclusion

J’aime énormément ce jeu indépendant. Tout est bon dedans, le graphisme est fabuleux, la programmation soignée, l’histoire extraordinaire, la jouabilité excellente, bref, c’est un jeu pour lequel j’ai pris beaucoup beaucoup de plaisir à jouer.

Attention, il y a beaucoup de lectures à faire dans ce jeu (j’ai même pensé pendant un certain temps que c’était une histoire interactive) mais comme tout est en français, ça ne pose aucune difficulté.

Alors, c’est évident que je vous encourage à acheter Vambrace: Cold Soul soit dans la boutique de Steam ou soit dans la boutique de Gamesplanet, les deux vous proposent des clés pour jouer à ce très bon jeu.

Vambrace: Cold Soul est disponible depuis le 28 mai 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]