Sail and Sacrifice est un jeu de rôle développé et publié par le studio CAGE Studios.

Il faut savoir que c’est le premier jeu de ce studio et qu’il est composé de deux personnes uniquement. Vous pouvez vous demander pourquoi je précise ce point là, et bien, quand vous aurez joué quelques heures à Sail and Sacrifice, vous serez surement tout aussi surpris que moi par le travail énorme effectué par le studio. C’est un travail de titan !

La classification n’est pas simple… il y a des éléments de jeu de rôle, des éléments de jeu d’aventure et des éléments de jeu de combats. J’ai retenu « jeu de rôle » car ça me semble être le seul pouvant s’articuler dans ces différents genres à la fois.

Bon, avant de parler de Sail and Sacrifice, je vais essayer de vous situer le jeu. L’histoire se déroule surement au XIXème siècle dans les Caraïbes. Vous voyez les films « Pirates des Caraïbes » et bien, c’est tout à fait cela pour la localisation et l’ambiance. Enfin, c’est un monde ouvert, c’est à dire que vous pouvez circuler n’importe où et n’importe quand, il n’y a pas de chemin à suivre.

Introduction à Sail and Sacrifice

Le jeu commence, vous êtes aux commandes de votre bateau pirate. L’océan est légèrement agité. Au loin se trouve un port géré par la confrérie des pirates, c’est l’occasion pour vous de faire le plein de provisions. Différents bateaux pirates font face au port. Ça commence bien…

Malheureusement non, à peine vous vous êtes approché des autres bateaux qu’ils commencent à vous attaquer. Vous ne faites pas le poids face à plusieurs et votre bateau coule.

Le jeu commence vraiment.

Vous choisissez votre personnage (vous savez, le capitaine du bateau pirate). Vous avez le choix du sexe et de très très très très petits éléments de personnalisation.

Vous avez été sauvé par les indigènes de l’île.

L’île (la première sur les 25 que vous allez pouvoir explorer peu à peu) est occupée par trois factions. Les indigènes (la population d’origine avant qu’elle soit, historiquement, massacrée ou contaminée par les blancs), les pirates (les enflures qui ont explosé votre bateau pour le plaisir) et les espagnols (je suppose ce qui reste des troupes des conquistadors). Vous devez (ou non) choisir votre camp… les trois se détestent. Si vous en privilégiez un, votre niveau de relation va augmenter avec et probablement baisser avec les deux autres.

Pour revenir à votre bateau, celui-ci a été coulé. Tout votre équipage est mort sauf vous et Mariam (une femme à priori ?). Elle est prête à vous rejoindre si vous trouvez un autre bateau, mais il faudra payer. En vous promenant dans l’île, vous allez rencontrer différents personnages, certains vous attaqueront, d’autres discuteront et certains, parmi ceux-là, accepteront de vous rejoindre dès que vous aurez un bateau. Bien évidemment, vous pouvez en acheter un dans le port, un bateau pirate….

Quelques points autour du jeu

Acheter, engager, … tout tourne autour de l’or. Heureusement pour vous, il y a 20 coffres à découvrir avec de l’or et de toutes les personnes présentes sur l’île, vous êtes le seul à les chercher, à les ouvrir et à récupérer ce qui est dedans. En affrontant des ennemis, certains vous laissent (une fois mort) vous servir sur leur corps et prendre leur bourse, ce sont toujours quelques pièces en plus.

Discuter est un élément important de Sail and Sacrifice, je vous rappelle, c’est un jeu de rôle. Vous avez souvent plusieurs choix de réponse, je ne pense pas que vos réponses vont vous permettre d’influer l’histoire, en tous les cas, ça vous donnera des informations supplémentaires.

J’ai deux petits reproches à faire au studio, non pas des reproches sur Sail and Sacrifice car c’est un travail de géants qu’ils ont fait mais plutôt autour.
– Ça serait bien de mettre des succès (les achievements), les succès sont un vrai aimant à joueurs !
– Ça aurait été une très très bonne idée de mettre le jeu en accès anticipé pendant une petite année. Ça aurait été ainsi le moyen de corriger la multitude de petits bugs, d’améliorer le jeu et de commencer à gagner des sous avec.

Ma conclusion

Globalement, j’aime beaucoup ce jeu indépendant. Pour moi, je trouve que c’est comme un diamant brut, un diamant qui n’aurait pas été taillé ou alors mal taillé.

Alors ? Oui, je vous le conseille surtout si vous aimez les mondes ouverts en solo et l’ambiance pirate… si tout cela vous plaît, achetez Sail and Sacrifice dans la boutique de Steam. Sinon, attendez que les mises à jour soient terminées, là, ça sera un superbe jeu à posséder.

Sail and Sacrifice est disponible depuis le 23 mai 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]