Mittelborg: City of Mages est un jeu de stratégie développé par le studio russe Armatur Games et publié par Asterion Games.

C’est le second jeu d’Armatur Games sur Steam, et quand je vois ce qu’ils ont réalisé avec Mittelborg: City of Mages, j’ai hâte de découvrir les suivants. Quand à Asterion Games, ils sont aussi derrière Grimshade (sorti en mars 2019).

Pour revenir à Mittelborg: City of Mages, sachez que le texte a beaucoup d’importance dans le jeu, il est donc préférable de maîtriser correctement l’anglais ou le russe, approximativement n’est pas suffisant pour apprécier le jeu.

Introduction à Mittelborg: City of Mages

L’histoire se déroule à Mittelborg, une ville situé entre les mondes. Pour exister, la ville a besoin de magiciens et, à la tête de celle-ci, il y a le Maire et ce Maire, enfin le nouveau, c’est vous le Joueur.

Votre mission est d’assurer la survie de Mittelborg et par dessus tout, la survie d’Yggdrasil. A vrai dire, il semble que ce soit une pousse d’Yggdrasil car même pour un arbre, c’est compliqué d’être à plusieurs endroits à la fois. Si jamais l’arbre meurt, Mittelborg disparaît.

Etant entre les mondes, vous subissez quotidiennement un (mais aussi des) attaque(s) de différents vents. Certains sont violents et destructeurs voire mortels, d’autres sont bénéfiques.

Vous commencez avec un seul magicien et vous devez l’assigner à tel ou tel point pour assurer la sécurité de Mittelborg. Rassurez-vous, un second vous rejoindra rapidement. Les différents points sont au début le portail (pour soutenir les gardes), la tour de lumière (pour renforcer le bouclier magique) et le moulin pour récolter la mana.

Très vite, vous allez construire l’oracle qui est le moyen de connaître quelle tempête va arriver et donc de positionner votre (et puis vos) magicien au bon endroit.

Quelques points autour du jeu

La mana est importante, c’est ce qui vous permet de construire des bâtiments (ou de les améliorer) mais aussi de renforcer votre garnison et votre bouclier et n’oublions pas la construction de potions (à travers le laboratoire). Au fait, je l’appelle mana, mais dans le jeu, son nom est éther.

Un autre point important, c’est le portail. En envoyant un magicien l’utiliser, vous pouvez explorer d’autres mondes et recueillir des artéfacts qui vous aideront dans la sauvegarde de l’arbre et de la ville.

Notez que vous pouvez mettre plusieurs magiciens au même endroit, par exemple pour la garnison, cela la renforce encore plus.

Pour revenir à l’histoire, il semble que votre prédécesseur soit parti en emportant une pousse de l’arbre et qu’il soit responsable du gros bordel ambient !

Ma conclusion

Globalement, ce jeu indépendant est excellent. Le graphisme, la musique, les idées, l’histoire, la programmation, rien à redire, c’est du très bon travail !

Alors, il est bien évident que je vous conseille d’acquérir Mittelborg: City of Mages dans la boutique de Steam, si vous êtes à l’aise avec l’anglais et que vous adorez les jeux de stratégie de type médiéval fantastique, vous allez raffoler ce jeu là !

Mittelborg: City of Mages est disponible depuis le 20 juin 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]