Anodyne 2: Return to Dust est un jeu d’aventure développé et publié par le studio Analgesic Productions.

Le studio a plusieurs jeux à son actif dont, bien évidemment, Anodyne (sorti le 22 mars 2013). Je sais que j’ai joué à ce jeu, surement en 2014 ou 2015 et j’en ai gardé un bon souvenir (même si ça reste plutôt vague). Lorsque j’ai appris la sortie d’Anodyne 2: Return to Dust, j’ai été très content, tout en sachant que c’est un défi énorme pour le studio.

En effet, beaucoup de studios qui ont sorti, il y a une petite dizaine d’années, des jeux devenus cultes aujourd’hui, ont de grosses difficultés pour sortir ensuite quelque chose d’aussi exceptionnel et original. Invités ici ou là pour donner leur avis sur tout, interviewés, adulés par beaucoup de joueurs, la barre est haute pour tous ces studios. Certains préfèrent ne plus rien sortir, vivant sur leur passé, d’autres prennent le risque et beaucoup se ramassent.

Donc, vous imaginez facilement que l’attente est grande, très grande au niveau des joueurs et la difficulté est très élevée pour Analgesic Productions.

Introduction à Anodyne 2: Return to Dust

C’est la suite officielle d’Anodyne, pourtant, les auteurs nous préviennent que le héros est un nouveau personnage et qu’il est possible de jouer l’un sans l’autre ou même l’un après l’autre.

La différence majeure entre les deux jeux, c’est que le premier épisode est uniquement en 2D alors qu’Anodyne 2: Return to Dust passe du 2D à la 3D selon les scènes.

Avant d’aller plus loin, je tiens à vous signaler que la bande annonce ne reflète pas l’intégralité d’Anodyne 2: Return to Dust. En regardant la bande annonce encore et encore (je l’ai beaucoup regardé, je vous le confirme), la seule réaction que peut avoir un joueur, c’est Je veux ce jeu !. Mais, une fois que vous commencez à y jouer, ce n’est pas la même chose et vous vous mangez du texte et du texte et encore du texte. Il y a surement des choses importantes dans ce texte et comme j’ai tout zappé (je l’avoue), je me suis retrouvé coincé après 5 minutes de jeu et je reconnais que c’est … triste.

Vous jouez un jeune enfant (fils d’un joueur de lyre et d’une chanteuse lyrique) ayant pour prénom « Nova ». Je n’ai pas trop compris pourquoi, mais vous vous trouvez sur une île qui se situe dans un oeuf (?). Votre objectif va être d’affronter de la « poussière nano » pour sauver le monde. Cette poussière prend la forme de « blobs » que vous devez détruire en lançant dessus des pierres.

Quelques points autour du jeu

Le monde de Nova est donc celui de la 3D et quand il se « connecte », il se transfère dans une zone (un donjon) en 2D où il y a plusieurs « personnes » et objets sur lequel interagir. Pour combattre les blobs poussiéreux, vous avez en possession un « aspirateur », qui vous permet d’aspirer les pierres dans un sens et de les envoyer dans l’autre.

Dans le monde en 3D, vous pouvez vous déplacer où vous voulez, mais attention, il reste grandement préférable de faire les donjons dans l’ordre sinon vous risquez d’ignorer des actions expliquées avant.

L’intégration des éléments Steam est bien fait, il y a les succès et les copies écran qui fonctionnent. Quand aux cartes, je suppose qu’elles vont venir rapidement, l’attente est grande autour d’Anodyne 2: Return to Dust.

Ma conclusion

Globalement, le jeu est bien même si je trouve qu’il aurait du passer pendant un mois ou deux en accès anticipé pour avoir des réactions de joueurs. Les réactions de copains / copines / amis / amies et relations, ce n’est pas bon. Il y a deux choses qui ne vont pas, selon moi : 1/ trop de textes tues le texte et 2/ le graphisme 3D qui par certains moments a de la gueule et par d’autres moments fait penser que la carte graphique de l’ordinateur vient de lâcher !

Alors ? Acheter ou ne pas acheter Anodyne 2: Return to Dust dans la boutique de Steam ? Bien évidemment qu’il faut l’acheter, le studio a suffisamment d’expérience pour reconnaître ses erreurs et les corriger. Une fois que ce sera fait, ça sera parfait !

Anodyne 2: Return to Dust est disponible depuis le 12 aout 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]