Misadventures of Laura Silver: Chapter I est une histoire interactive développée et publiée par le studio turc Studio Attic Salt.

A ce que j’ai pu lire, les Misadventures of Laura Silver sont composées de trois jeux, trois histoires indépendantes. Le premier jeu appelé avec erreur le premier chapitre se déroule en Tchécoslovaquie, le second se déroulera en France (la sortie est prévue en 2020) et le troisième et dernier épisode, j’ignore aussi bien l’endroit où se déroule l’intrigue que la date de sortie (mais bon, logiquement, il devrait se dérouler en Turquie !).

Pour ceux qui ignorent ce qu’est une histoire interactive, c’est comme lire un livre ou regarder un film sauf qu’à des moments de l’histoire, vous devez prendre des décisions influant, bien souvent, sur l’évolution de l’aventure. Il existe la plupart du temps plusieurs fins, chacune correspondant à des choix que vous avez fait tout au long du jeu. Dans ce jeu, le studio a annoncé quatre fins différentes.

Introduction à Misadventures of Laura Silver: Chapter I

L’histoire se déroule en 1935 en Tchécoslovaquie. Nous suivons Laura Silver et son assistant, Orewell Cooper. Silver et Cooper sont anglais et travaillent pour une agence secrète spécialisée dans les phénomènes paranormaux. Cette agence a des correspondants à travers toute la planète (pour être à l’écoute des événements se déroulant dans leur sphère d’influence) et des agents qui interviennent au cas par cas quand ça se révèle important.

Pour ne pas effrayer la population locale, Laura Silver et Orewell Cooper s’enregistrent à l’hotel comme une équipe de télévision, ils viennent dans la région faire un reportage.

Le phénomène paranormal est un « vodnik ». C’est une créature vivant dans l’eau faisant parti de la mythologie slave (son nom est d’ailleurs différent d’un pays à l’autre). Le vodnik a une tête ressemblant à celle d’un crapaud, des mains palmés et surtout, quand il entraîne sa victime dans l’eau, il cherche à lui voler son âme qu’il range dans un petit bocal.

L’aventure peut commencer.

Quelques points autour du jeu

Même si Laura Silver semble être une femme avec un caractère disons plutôt spécial, il n’en reste pas moins que parfois, j’ai l’impression que les discussions dans Misadventures of Laura Silver: Chapter I ne suivent pas un cour naturel. Ce que je veux dire… imaginez que vous discutez avec un (ou une) ami(e). Une fois que c’est terminée, la discussion dure 2 minutes. Ce n’est pas assez, la durée doit être de 5 minutes. Vous rembobinez donc la discussion et la recommencez en y ajouter du remplissage. C’est parfois l’impression qui en ressort avec le jeu.

L’intégration des éléments Steam n’est pas parfaite. Bon, c’est normal qu’il n’y ait pas encore les cartes, mais ça ne devrait pas tarder. Les succès sont présents et c’est génial. Par contre, les copies écran ne fonctionnent pas… je ne sais pas d’ou vient cette drôle d’habitude de désactiver la touche F12 mais, ça m’énerve !

Ma conclusion

Globalement, j’aime beaucoup ce jeu indépendant. Je suis un grand amateur des histoires interactives différentes (fatigué des histoires d’amour à 2 balles) et ici, tout est bon que ce soit le graphisme, le scénario, le développement, les idées et la jouabilité. Bref, c’est de l’excellent travail.

J’ai tout de même quatre petits conseils à donner : 1/ Mettre un titre plus réaliste, genre Laura Silver en Tchécoslovaquie ! 2/ Evitez avec le 2d épisode les remplissages au niveau du texte, enrichissez le plutôt ! 3/ Réactivez la touche F12 ! 4/ et Changez chapitre par épisode, ce sont deux choses différentes !

Alors, acheter ou non ce jeu ? Et bien, si vous aimez les histoires interactives, il est évident qu’il faut acquérir les Misadventures of Laura Silver: Chapter I dans la boutique de Steam. En plus, le prix est tout à fait abordable, pourquoi se priver d’un bon jeu !?

Misadventures of Laura Silver: Chapter I est disponible depuis le 14 août 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]