Aspect est un jeu de plateformes développé et publié par le studio russe Myrrh creative.

C’est le premier jeu du studio sur Steam et, il faut le reconnaître, c’est plutôt bien fait. J’ai hâte de voir les prochaines production de Myrrh creative.

Pour la classification d’Aspect, le studio considère que c’est un jeu d’action, là, je suis désolé, mais je ne suis pas d’accord. C’est un jeu de plateformes, vous allez quasiment tout le temps sauter, glisser et peut être même double sauter (ça paraîtrait logique mais je ne peux pas vous l’assurer, je ne suis pas aller assez loin).

Maintenant, laissez-moi vous parler de l’histoire.

Introduction à Aspect

Le jeu se déroule dans le futur. Technologiquement, la société terrienne a beaucoup évolué. Des robots (androïdes ? cyborgs ?) ressemblant aux humains avec une intelligence poussée existent désormais, mais, ils sont au service de l’homme, comme des esclaves (mais, est-ce qu’un grille pain, une automobile, un ordinateur sont des esclaves ??).

Vous jouez K_Ellen. C’est un robot avec une enveloppe de jeune femme. Sa tache est de satisfaire les désirs d’hommes et de femmes dans une maison de passes. Tiens, je suis curieux si elle a parmi ses clients de robots, aussi !? Donc, la programmation de K_Ellen déraille à un moment et celle-ci découvre le libre arbitre et ce qui va avec la liberté et le choix de ses actions.

C’est vrai, K_Ellen peut rester dans le bordel où elle travaille et continuer à faire consciencieusement ce qu’elle sait faire. Mais non, K_Ellen décide de découvrir le monde et pour cela, elle se met à courir sans s’arrêter. Elle s’enfuit par le toit et coure, saute de toit en toit. Notez qu’Aspect ne se déroule pas en France, nous n’avons pas de toits plats !

Quelques points autour du jeu

La pauvre K_Ellen ne fonctionne pas avec des piles ni un petit générateur nucléaire mais à l’électricité. En courant, elle consomme beaucoup d’énergie. Heureusement pour elle, sur les toits de la ville se trouvent des petites sources d’électricité. En faisant passer K_Ellen dessus, vous lui permettez de ne pas se retrouver à plat !

Ne plus avoir d’énergie, c’est mourir et donc recommencer le niveau. Rater un saut et tomber « dans le vide », c’est aussi la fin, pareil pour se cogner contre une caisse et se retrouver bloquer par celle-ci, rater une plateforme provoque le même résultat. Bref, vous vous retrouvez avec un « die and retry » en jouant avec Aspect !

L’intégration des éléments Steam laisse à désirer. Heureusement, les copies écrans fonctionnent, mais, c’est bien la seule chose. Il n’y a pas de succès (achievements) et j’ai de gros doutes sur le fait de voir un jour des cartes.

Ma conclusion

Globalement, ce jeu indépendant est très sympa. Sa réalisation est bien faite, le graphisme, la musique et la programmation sont bonnes, il y a des idées, bref, c’est du bon boulot. Après, il faut être réaliste, c’est et ça reste un petit jeu indépendant très sympa.

Alors, bien évidement que je vous encourage d’acheter Aspect dans la boutique de Steam. Le jeu ne coûte pas cher en soit et il vous divertira plusieurs heures comme une soirée où vous vous ennuyez. Pour revenir au prix, il coûte en tant ordinaire 1,80 euros mais, il y a souvent des promotions où vous pouvez le trouver à 39 centimes.

Aspect est disponible depuis le 4 décembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]