Siege of Centauri est un jeu de défense avec des tours développé et publié par le studio Stardock Entertainment.

Avant de vous parler du jeu, je vais vous dire quelques mots sur le studio Stardock Entertainment. Stardock est le créateur d’utilitaires pour Windows mais aussi de jeux de stratégie avec une préférence pour la science fiction (comme ici) mais aussi avec certains jeux de type médiéval fantastique.

Il y a quelques années de cela, Stardock a publié Ashes of the Singularity: Escalation (sortie officielle le 10 novembre 2016). C’est un jeu de stratégie en temps réel se déroulant dans le futur où vous devez affronter une race de robots qui a décidé d’éliminer l’humanité de l’univers. Si vous avez terminé le jeu, l’humanité est sauvée mais dites vous bien une chose, avec cette victoire, une bataille a été gagnée, pas la guerre !

Comme vous l’avez compris, Siege of Centauri est la suite d’Ashes of the Singularity: Escalation.

Introduction à Siege of Centauri

Je ne sais pas si l’histoire se déroule avant, après ou pendant Ashes of the Singularity: Escalation, à vrai dire, peu importe. Ce que nous savons c’est qu’elle se déroule à Proxima du Centaure.

La Terre n’ayant plus de nouvelles de sa colonie, elle a décidé d’envoyer un vaisseau spatial (le Carpathia) pour découvrir ce qui se passe. La situation, c’est que la planète est sous le siège de vos ennemis, les robots extra-terrestres.

Devinez quoi ?! Vous êtes le stratège du vaisseau et c’est vous qui allez intervenir sur les différents champs de bataille pour aider et sauver les habitants de la planète. Vous avez de la chance, dans les soutes du Carpathia se trouvent le moyen de produire une multitude de tours de défense… par contre, vos ressources vont très vite s’épuiser et il va falloir que les habitants récupèrent les matériaux dont vous avez besoin pour construire la défense.

Quelques points autour du jeu

Pour défendre les différentes scènes de combat, vous avez bien évidemment les tours de la plus simple (moins forte et moins consommatrice en ressources) à la plus compliquée ainsi que des éléments spécifiques constructibles (comme par exemple un ralentisseur, un robot de combat, …). Pour les tours, il est évident que c’est possible de les améliorer.

De même, pour les zones de combat, la première (image ci-dessus) correspond juste à un trajet avec un bâtiment à protéger et bien évidemment, en progressant dans les zones, le nombre de trajet et de bâtiment va augmenter. Notez que pour chaque niveau, vous avez des objectifs (je me rappelle d’un au début où il faut éliminer X ennemis avec le robot).

Un point que j’apprécie dans Siege of Centauri, c’est le fait qu’il y ait neuf niveaux de difficultés dans la campagne. Ça donne beaucoup de rejouabilité au jeu, sauf si vous commencez avec le niveau le plus difficile, n’est-ce pas.

Pour les éléments Steam, il y a bien des succès et les copies écran ne posent pas de problème. Je ne doute pas que les cartes seront bientôt disponibles.

Ma conclusion

Personnellement, j’aime beaucoup ce jeu indépendant. Il faut dire que j’ai un gros faible pour les jeux de défense avec des tours et ici, c’est très bien fait. J’aime beaucoup quand un jeu s’intègre dans une histoire globale et même s’il y a quelques petits problèmes, il n’y a pas de quoi s’inquiéter, je ne doute pas que ça va être corrigé peu à peu.

Alors ? Il est évident que je vous conseille d’acquérir Siege of Centauri dans la boutique de Steam, il est très bon et puis, moi, je ne sais pas dire non à un « tower defense ».

Siege of Centauri est disponible depuis le 12 septembre 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]