Ylands est un jeu de type bac à sable développé et publié par le studio tchèque Bohemia Interactive.

Il y a des studios qu’il n’est pas vraiment nécessaire de présenter car tout le monde les connaît, c’est le cas de Bohemia Interactive. Ils sont à l’origine de la célèbre série Arma qui compte plusieurs jeux et extensions.

Pour revenir à Ylands, le jeu est composé de plusieurs modes et j’ai joué uniquement au mode « exploration » où le joueur est seul. Bien évidemment, il existe d’autres modes où il est possible de rencontrer et de jouer avec d’autres joueurs.

Introduction à Ylands

Quand vous commencez à jouer à Ylands pour la première fois, la première chose qui vous est demandé est de créer votre personnage : choisir son nom, son sexe, la couleur de sa peau, la forme du visage, sa coiffure et la couleur de ses cheveux. Rassurez-vous, il est possible de modifier tout ça par la suite.

Une fois mon personnage de créé, j’ai cliqué sur le mode exploration. Votre zone de jeu est générée aléatoirement. Le but du jeu est simple. Vous êtes un naufragé et vous vous réveillez nu (enfin, avec un caleçon et un maillot de corps) sur une île. Votre objectif est de survivre.

Bon, la première bonne nouvelle, c’est que vous avez beau être en petite tenue, vous pouvez porter 42 objets différents dont certains en grand nombre. Alors, n’attendez pas, ramassez de l’herbe, du foin, des branches, des cailloux, du silex, des champignons, des baies, des fruits ….

C’est bon ? Première des choses à faire, avec les silex, fabriquez un briquet (enfin, deux silex qui se cognent l’un contre l’autre) et avec le bois, un feu de camp. Allumez-le ! Parfait. Appropriez vous le feu de camp et faites cuire tout ce qui est possible, vous allez vite avoir faim et si vous ne mangez pas un brin, vous allez mourir.

Ensuite, je me suis fabriqué un haut, un bas, un chapeau et … un couteau et une hache. Ainsi équipé, j’ai commencé à explorer l’île. J’ai découvert une ruine de cabane, je me suis installé, j’ai récupéré ce que j’ai pu et là, la nuit est tombée. j’ai fait un feu de camp pour m’éclairer et ça a été une bonne idée puisque des loups m’ont attaqué. Je les ai massacré ce qui m’a permis de récupérer de la viande, des peaux de loup et du tissus. Avec le tissus, je me suis fabriqué des bandages pour me soigner et la viande a été préparée sur le feu de camp.

Le lendemain matin, j’ai continué l’exploration et je suis tombé sur une tour avec une porte et plein de choses : armes, meubles (dont des lits), nourritures, équipements, etc.

A partir de là, il suffit de me développer, de construire les outils nécessaires pour évoluer et faire mien de cette île. Une fois que je vais être prêt, je vais pouvoir construire une barque et trouver une autre île pour continuer à explorer.

Quelques points autour du jeu

Le fait de posséder certains outils ouvrent de nouvelles possibilités au niveau de la fabrication. Comme vous vous en doutez, entre un pantalon fait de paille et un fait en toile même grossière, il y a une sacré différence… ne serait-ce que le second doit moins gratter que le premier !

Quand vous ouvrez votre compte sur Ylands, vous obtenez par défaut un certain nombre de crédits. J’en ai reçu 4600. Avec ces crédits, vous pouvez acheter plein de choses comme des plans (par exemple, une petite maison, ainsi plus la peine de la construire morceau par morceau, tout est quasiment prêt, reste plus qu’à avoir les ressources) mais aussi des tenues, des équipements, des animaux domestiques, etc et un serveur privé si vous désirez jouer avec vos amis dans un coin pendant une certaine période. Bien évidemment, si vous manquez de crédits, vous pouvez en acheter de nouveaux avec du vrai argent (merci la carte de crédit !).

Pour l’intégration des éléments Steam, il y a uniquement les copies écran qui fonctionnent, le reste, c’est inexistant … mais bon, le jeu est encore en accès anticipé et peut être que par la suite, les succès et les cartes vont se débloquer. Par contre, un jeu comme Ylands prendrait plus d’envergure en utilisant le Workshop de Steam… ce qui n’est pas le cas (un workshop interne à priori).

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est vraiment sympa. Il est possible de démarrer doucement sans le stress de se faire agresser dans l’heure qui suit par une meute de zombies. Si votre truc c’est plutôt la construction et la fabrication, vous allez trouver votre bonheur, si c’est le combat, ce n’est pas en tous les cas le mode exploration.

Alors oui, je vous conseille d’acheter Ylands dans la boutique de Steam. Ce jeu est très bien fait et même s’il est en accès anticipé, je n’ai pas trouvé le moindre problème avec.

Ylands est disponible depuis le 6 décembre 2017 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows). La version définitive a été annoncée dernièrement pour fin 2019.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]