Deadly Days est un jeu de survie développé par le studio allemand Pixelsplit et publié par Assemble Entertainment.

C’est le premier jeu de Pixelsplit que j’ai l’occasion de tester (mais pas le premier sur Steam) et je dois dire que je le trouve très bien fait avec beaucoup de bonnes idée. Mon gros reproche, c’est le graphisme beaucoup trop pixelisé, je suis fatigué de voir partout ce style de graphisme. Quand à Assemble Entertainment, ils ont beaucoup de jeux à leur actif comme développeur ou éditeur dont la célèbre série de jeux d’aventure : Leisure Suit Larry.

Pour la catégorisation, c’est bien un jeu de survie dans un monde rempli de zombies.

Introduction à Deadly Days

L’histoire se déroule de nos jours aux Etats-Unis. Une société fabrique des hamburgers à un très petit prix avec de la viande avariée. Est-ce délibéré ou accidentel, j’aurais tendance à croire que c’est voulu. Ces hamburgers sont livrés à tous les endroits spécialisés dans la restauration rapide. Quand un client (ou une cliente) mange un de ces hamburgers, il (ou elle) se trouve aussitôt infecté et se transforme rapidement en zombie agressif.

Vous jouez deux survivants. Ils ont à leur disposition un bus scolaire jaune pour se déplacer et une base pour se réfugier.

Régulièrement, ils partent en « mission » pour récupérer de quoi manger, des armes et du matériel. Pendant qu’un fouille dans une baraque ou un magasin, les autres font le guet ou bien cherche ailleurs.

Ah, vous pouvez aussi récupérer un ou plusieurs autres survivants.

Notez que chaque survivant consomme une portion chaque jour, donc, trouvez des pommes ou des conserves.

Quelques points autour du jeu

Chaque survivant a une caractéristique qui lui est propre. Par exemple, quand j’ai joué la première fois, j’avais une survivante qui permettait le soin complet de chaque membre du groupe lorsqu’il mange une pomme.

Pour les armes que vous récupérez, certains sont inutilisables… mais réparables.

Sur le côté gauche, tout comme en bas, vous avez des compétences que vous pouvez utiliser. Par exemple, sur le côté gauche, la croix verte permet de soigner légèrement vos unités blessées.

Ah oui, j’ai oublié le principal. Votre objectif est de visiter plusieurs endroits de restauration rapide pour trouver qui est le fournisseur de ces hamburgers infectés. Une fois trouvé, il faudra résoudre le problème dans cette usine.

Une dernière chose avec les éléments Steam, les succès et les copies écran sont fonctionnels. Il n’y a pas encore de cartes. Pour la traduction, c’est fait dans six langues mais pas le français… pourquoi !???

Ma conclusion

Globalement, ce jeu indépendant est bien. J’aime bien les idées, la réalisation, la programmation et la jouabilité, c’est du très bon boulot. Pour le graphisme pixelisé, malheureusement, je n’accroche pas du tout… mais ça n’empêche pas de bien s’amuser.

Alors, est-ce qu’il faut acheter ou non Deadly Days dans la boutique de Steam ? Sincèrement, je pense que oui. En plus, beaucoup de choses sont générées aléatoirement permettant une grande rejouabilité avec ce jeu, donc, pourquoi se priver… tout le monde aime massacrer des zombies !

Deadly Days est disponible depuis le 19 septembre 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]