Stygian: Reign of the Old Ones est un jeu de rôle développé par le studio turque Cultic Games et publié par 1C Entertainment.

A priori, c’est le premier jeu de Cultic Games et il n’y a pas de doute, c’est une belle merveille. Quand à 1C Entertainment, ils développent des jeux mais surtout ils en publient et c’est toujours d’excellents jeux comme Stygian: Reign of the Old Ones.

Justement, ce jeu est un jeu de rôle, mais pas que. C’est aussi un jeu d’horreur qui plonge le joueur dans le monde de Cthulhu et autant pour certains jeux, ce n’est qu’une suggestion, ici, vous plongez des deux pieds dans le monde inventé par H. P. Lovecraft.

Allez, parlons maintenant du jeu.

Introduction à Stygian: Reign of the Old Ones

La première des choses à faire, c’est de créer votre personnage. C’est l’étape que je préfère, mais pour ceux que ça barbe, il est possible de la passer en prenant un des personnages prédéfinis.

Vous commencez par choisir votre sexe (femme ou homme), puis la tranche d’âge (jeune, adulte ou vieux sachant que ça permet de varier entre le physique et l’expérience), ensuite c’est la profession (vous avez le choix entre professeur, aristocrate, criminel, aventurier, détective, occultiste, acteur ou soldat), la croyance (humaniste, matérialiste, nihiliste, religieux, rationnel ou mystique), la photo avec votre nom et vous terminez en ajoutant des points à vos compétences et à vos talents. Voilà, votre personnage est prêt.

L’histoire se déroule à Arkham, une ville imaginaire inventée par H. P. Lovecraft. Un soir connu comme « le Jour Noir », la ville d’Arkham a été arrachée de la Terre et transporté dans une autre dimension. Vous êtes un des rares survivants, votre corps est intact et votre esprit, légèrement moins.

Un soir, à travers un cauchemar, vous recevez un message. Vous récupérez vos affaires dans le coffre et sortez de la taverne où vous avez votre chambre (si dormir dans le grenier est avoir une chambre). Vous refaites le chemin parcouru pendant votre cauchemar et à destination, vous trouvez sur le sol une clé avec le numéro 0.

Rapidement, vous allez rencontrer Eduardo qui se propose de vous servir de garde du corps (contre quelques cigarettes par jour), engagez-le. Une femme devant la taverne va vous expliquer où avoir des informations sur la clé, ce qui débouchera ensuite sur une expédition dans un bâtiment (d’où l’utilité d’Eduardo).

Bon, difficile d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue, le reste, ça sera à vous de le découvrir.

Quelques points autour du jeu

La ville d’Arkham ayant été arrachée à la Terre, l’argent n’a plus aucune valeur. La nouvelle monnaie, ce sont les cigarettes.

La ville est partagée entre deux clans puis les autres qui veulent rester neutre. Il y a la mafia qui a pris le pouvoir avec la mort du maire et l’absence de police et les religieux qui adorent les Grands Anciens.

En montant de niveau, vous recevrez des points pour améliorer ou apprendre de nouveaux talents ainsi qu’une nouvelle compétences. Vous avez, au niveau de votre personnage, deux barres de santé ; une barre pour la santé physique (blessure et compagnies) et une autre pour la santé mentale (quand vous assistez à un meurtre, vous perdez des points, par exemple). L’un et l’autre peuvent remonter en allant dormir à la taverne.

L’intégration Steam est excellente. Il y a des succès et aussi des cartes (et un très grand nombre, je vous préviens).

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est extraordinaire, il faut dire qu’il tombe exactement dans les cases qui me correspondent : jeu de rôle et mythe de Cthulhu. Il y a une chose que j’espère, c’est la sortie d’une extension nous racontant tout ce qui s’est passé avant qu’Arkham ne soit arraché de la Terre.

Alors, c’est évident que je vous encourage à acquérir Stygian: Reign of the Old Ones dans la boutique de Steam. C’est une merveille et tout bon joueur se doit de posséder ce jeu.

Stygian: Reign of the Old Ones est disponible depuis le 26 septembre 2019 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]