Equilinox est un jeu d’évolution développé et publié par le studio anglais ThinMatrix.

C’est le premier jeu du studio et je peux, nous pouvons dire sans nous tromper que ce jeu est une vraie réussite. J’ai trouvé passionnant de jouer avec.

Pour la catégorisation, j’aurais pu le mettre comme un « jeu de survie » ou un « jeu de simulation » ou un « jeu de développement de la nature » mais j’ai trouvé des similarités avec Niche, j’ai donc décidé de mettre Equilinox dans la même catégorie.

Introduction à Equilinox

A chaque fois que vous commencez Equilinox, le jeu vous accompagne en vous fixant petit à petit des objectifs que vous devez remplir.

Attention, quand vous commencez le jeu, vous avez 2500 dp. Les dp sont des points de vie (non pas dans le sens point de vie (PDV) mais dans le sens points pour donner la vie). A chaque fois que vous faites apparaître une plante ou un animal, vous dépensez des dp. Vous en dépensez aussi en recherchant de nouveaux spécimens ou bien en obtenant des variantes d’une autre couleur. Pour gagner des dp, il y a deux méthodes : soit en complétant un objectif, soit en ayant des animaux qui rapportent toutes les minutes un certain nombre puis un nombre certain de dp. DONC, au début, gérez bien les dépenses de vos dp, tout au moins jusque vous ayez quelques animaux.

Pour revenir au début, vous avez un territoire vide généré aléatoirement. La première des choses à faire est de planter de l’herbe. Votre toute première mission est de planter un brin d’herbe et cela vous coute 100 dp. Réussir cette mission vous rapporte 150 dp, débloque la pâquerette et la mission sur les fleurs. Le premier brin d’herbe planté va se reproduire tout seul, vous pouvez l’aider mais je vous conseille d’avoir pour cela du dp à ne plus quoi savoir faire.

Votre seconde mission est d’avoir 6 brins d’herbe et 3 pâquerettes. Les récompenses pour l’avoir mené à terme sont 650 dp, le chêne et la mission sur votre premier arbre.

Et ainsi de suite avec de plus en plus de végétaux mais aussi des animaux (sauf l’humain).

Quelques points autour du jeu

Pour faire apparaître certains spécimens, vous avez des contraintes. Pour ceux dans la liste, il faut la présence de certains autres spécimens ou parfois des conditions (par exemple, de l’altitude). Pour ceux que vous générez à partir d’un spécimen existant, ça peut être une condition de couleur ou de situation et à ce moment là, vous pouvez lancer la mutation. Une fois la mutation obtenue, le spécimen se reproduit en fonction de sa mutation.

Justement, pour les mutations, il peut arriver que cela arrive tout seul. J’avais un chêne qui est passé de vert à marron puis quelques temps plus tard à blanc.

Equilinox est sorti il y a de ça presque un an et d’une manière surprenante, les succès Steam n’ont pas été intégrés. Pour les cartes, j’ai des doutes sur leur présence future dans la mesure où le studio n’a pas pris le temps de mettre les succès.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est extraordinaire. J’adore son côté calme, rien ne presse, mais aussi son côté « dieu » et création du monde. Le jeu est bien fait que ce soit la programmation, les musiques, les idées, la jouabilité… quand au graphisme pixelisé, je n’accroche pas trop … mais je me suis habitué.

Alors, c’est évident, je vous conseille d’acquérir Equilinox sans plus tarder dans la boutique de Steam. Le jeu ne coûte que 8,50 euros, ce n’est pas énorme pour les possibilités énormes que vous offre Equilinox de jouer, rejouer et rerejouer.

Equilinox est disponible depuis le 23 novembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]