Syberia 3 est un jeu d’aventure de type point & click développé et publié par le studio français Microïds.

Le studio indépendant Microids, tout le monde le connaît. Il est à l’origine de nombreux jeux connus comme la trilogie Syberia dont nous allons parler du dernier épisode, aujourd’hui. Derrière cette série Syberia se trouve le dessinateur belge Benoît Sokal qui est aussi créateur de jeux vidéo (tous édités par Microids).

Pour revenir à la trilogie, Syberia (sorti en 2002) et Syberia 2 (2004) sont portés sur Steam en mai 2011. Syberia 3 peut se jouer tout seul sans avoir connaissance des deux précédents épisodes (ce qui est mon cas), mais, il est indéniable qu’il y a de nombreuses références aux deux premiers opus et que l’histoire part du fait que nous maîtrisons tout ce qui s’est passé avant dans la vie de l’héroïne.

Introduction à Syberia 3

L’histoire tourne autour de Kate Walker, une jeune trentenaire états-unienne exerçant la profession d’avocat. Si j’ai bien compris, elle a été mandatée dans les précédents épisodes sur l’île de Syberia. Sibérie ?? Non, non, le monde où évolue Kate Walker n’est pas le notre même s’il y a de nombreuses similarités (comme Skype), c’est un monde parallèle.

Syberia 3 débute avec Kate Walker en train d’agoniser sur le rivage de l’île. Pour savoir le pourquoi et le comment de cette agonie, je suppose qu’il faut avoir joué et terminé Syberia 2 et si ce n’est pas le cas, prenez cette situation pour un postulat de base dans cette histoire.

Quelques semaines plus tard, nous voyons Kate se réveiller sur un lit d’hôpital dans un chambre qu’elle partage avec un jeune garçon qui a été amputé d’une jambe. Ce jeune garçon (Kurt) met Kate (et nous aussi les joueurs) au courant de la situation , nous apprenons qu’il est le guide de la tribu des Youkoles (des nomade) et nous découvrons qu’en dépit de son jeune âge, il est plein d’une grande sagesse.

La première partie du jeu consiste à trouver le moyen pour que Kate puisse quitter l’hôpital où elle semble être retenue de force (ainsi que Kurt).

Quelques points autour du jeu

Syberia 3 est un jeu de type point and click en 3 dimensions. Il faut l’admettre un jeu d’aventure en 3D pose d’une manière générale des problèmes de caméra, c’est le cas avec Syberia 3 où j’ai maudit un nombre incroyable de fois cette satané caméra qui en fait qu’à sa tête !

Mais ce n’est pas tout, un jeu d’aventure s’accompagne bien souvent de mini-jeux et bien, vous en aurez aussi dans Syberia 3. Le premier mini-jeu, c’est de bien positionner la clé de l’ascenseur pour quitter la salle des patients dans l’hôpital.

Le musicien de Syberia 3 (et de Syberia 2) est le célèbre et talentueux Inon Zur.

Pour l’intégration des éléments Steam, vous retrouverez la panoplie complète à savoir les succès, les cartes et les prises écrans. Syberia 3 est traduit en 11 langues dont le français (Vous allez me dire que c’est normal pour un jeu français, je vous assure que ce n’est pas automatique !).

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est vraiment bien fait que ce soit graphiquement, musicalement, pour le développement mais aussi et surtout pour son histoire. Mon GROS reproche, ce sont les références aux précédents jeux (rien n’empêchait de faire une petite cinématique d’introduction prenant en compte toutes ses références).

Alors, acheter ou non Syberia 3 dans la boutique de Steam ? Bien sûr, c’est un excellent jeu qu’il faut posséder, par contre, 29,99 euros me semble un poil élevé, ça me semble un prix correct pour une grosse compilation proposant les trois épisodes de la série Syberia.

Syberia 3 est disponible depuis le 20 avril 2017 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]