Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds est un jeu de rôle développé par le studio indonésien Semisoft et publié par Another Indie et Mayflower Entertainment.

C’est le premier jeu du studio Semisoft et le résultat est excellent. J’ai hâte de voir leurs prochaines réalisations ! Quand au sujet des éditeurs, Another Indie a de nombreux jeux à son actif et pour Mayflower Entertainment, c’est son premier sur Steam !

Pour la catégorisation, c’est bien un jeu de rôle et plus particulièrement un jeu de rôle japonais (JRPG).

Introduction à Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds

L’histoire se déroule sur une planète lointaine dans un monde de type médiéval fantastique où plusieurs races humanoïdes se côtoient comme les humains, des lions et peut être d’autres. Un mot que vous allez revoir souvent en jouant au jeu, c’est « Legrand » qui correspond, si j’ai bien compris, au continent où se déroule l’histoire.

Le personnage que vous jouez (et le héros du jeu) s’appelle Finn, c’est un très jeune homme (16 / 18 ans, pas plus) et il se retrouve pour une raison dont nous ignorons tout (et à priori dont Finn semble en avoir oublié la cause aussi) dans une arène. Un des gardes lui donne une épée longue et le projète sur la piste où l’attend un colosse avec une épée faisant trois fois la taille de Finn. Le combat débute. Les coups de Finn touchent à peine son adversaire alors que lorsque celui-ci réplique, Finn souffre. Le coup final s’apprête à tomber quand Finn se retrouve possédé par quelqu’un d’autre, il effectue quelques mouvements avec son épée et le colosse s’écroule, blessé à mort. Finn revient à lui ne comprenant pas vraiment ce qui s’est passé.

Geddo, un magicien rachète Finn. Il décide d’en faire son garde du corps et l’équipe (armure et épée) avant de partir pour traverser le désert de Rahas, un endroit tellement dangereux que tout le monde l’évite quitte à passer le double de temps pour atteindre la même destination.

Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds commence vraiment.

Quelques points autour du jeu

Ce qui caractérise Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds, ce sont les combats. Peu importe qu’ils soient fait de magie ou de coups d’épée, c’est la manière dont ça se déroule. Une des flèches du clavier s’affiche avec une aiguille qui fait un tour de cadran. Vous devez appuyer sur la bonne flèche quand l’aiguille est au dessus de la petit surface orange pour effectuer une bonne attaque contre l’ennemi ou bien quand l’aiguille est au dessus de la minuscule surface jaune pour obtenir une attaque parfaite. Si vous appuyez et que l’aiguille s’arrête ailleurs (95% du temps), votre attaque est ratée. D’autres facteurs, dont j’ignore tout, influent sur les coups que vous portez, parfois vous tapez sur la flèche pour stopper l’aiguille et ce n’est que quelques secondes plus tard que c’est pris en compte ! Notez que le truc de l’aiguille et du cadran est valable pour toutes les actions pendant un combat.

Pour les attaques magiques, vos adversaires résistent mieux à certains sortilèges et sont plus faibles face à d’autres. Il est recommandé avant de lancer votre sort d’obtenir des infos sur votre ennemi, ça ne coûte rien, au contraire !

Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds a tous les éléments de Steam : les succès, les cartes et les copies écran. Pour la traduction, il y a trois langues et juste l’anglais comme langue occidentale. Etant donné l’importance du texte, je comprends qu’il n’y en ait pas plus !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est impressionnant par son résultat. Il y a des tonnes de chose à dire dessus et j’en ai abordé qu’une toute petite partie. Un des éléments qui m’a fasciné, c’est la musique, elle est extraordinaire. Je dois avouer que je l’ai écouté en boucle pendant de longues minutes.

Alors, c’est évident que je vous conseille d’acheter Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds dans la boutique de Steam. Son prix est normalement de 16,79 euros et là, jusqu’au 18 novembre 2019, vous l’avez avec 60% de remise… il faut en profiter !

Legrand Legacy: Tale of the Fatebounds est disponible depuis le 24 janvier 2018 sur Steam (Microsoft Windows) et par la suite sur consoles (PlayStation4 et Xbox One).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]