Song of Horror est un jeu d’horreur épisodique développé par le studio espagnol Protocol Games et publié par Raiser Games.

Vous vous rappelez du test de Song of Horror que j’ai réalisé il y a trois mois de cela ? C’était une version limitée et non terminée du jeu. Je vais en reparler d’ici quelques minutes.

Song of Horror est un jeu d’horreur épisodique, c’est à dire que le jeu a été divisé en cinq épisodes et soit vous achetez l’épisode un puis un passe pour les quatre autres restants, soit vous les achetez un par un… tout dépend si vous aimez le jeu, n’est-ce pas !

Introduction à Song of Horror

Je vais reprendre rapidement l’épisode un de Song of Horror.

Daniel est envoyé par son patron, Etienne, pour récupérer un manuscrit chez un écrivain à succès qui ne donne plus signe de vie, c’est très très urgent. Daniel arrive dans une maison dont le propriétaire, sa femme et ses deux enfants ont disparu et dont une force surnaturelle a pris le pouvoir. Daniel se retrouve enfermé dans une cave qui n’existe pas et dont la porte apparait qu’occasionnellement.

Une semaine après, l’ex-femme de Daniel (Sophie) se pointe chez Etienne pour lui demander des nouvelles de son ex-mari. Celui-ci se rappelle de sa mission ultra-urgente et donne l’adresse de l’écrivain à Sophie (pour la suite, voir le précédent test).

Vous avez quatre vies dans Song of Horror, elles correspondent à Etienne, Sophie, Alexandre (l’ancien concierge de la maison de l’écrivain) et Alina (l’experte en sécurité car Daniel et les autres ont déclenché l’alarme de la maison sans savoir comment l’éteindre).

L’épisode un se termine si vous sauvez Daniel ou si vos quatre personnages meurent.

Daniel est sauvé, il est à l’hôpital avec son ex-femme à son chevet. La mélodie de la boîte à musique le hante encore et toujours. Après avoir terminé l’épisode 1, vous savez que cette boîte à musique est l’élément déclencheur du surnaturel chez l’écrivain et aussi surement la cause de la disparition de la famille. L’ancien propriétaire de cette boîte à musique est l’antiquaire Färber et il semble que l’écrivain lui ait renvoyé la boîte.

Quelques points autour du jeu

Ce second épisode va se situer dans le magasin de l’antiquaire ainsi que l’immeuble d’habitation où celui-ci loge.

Parmi les personnages que vous pouvez jouer, il y a toujours Sophie (Daniel se repose encore), Etienne, Erica (la fille de Färber) et René (un policier patrouillant dans la rue).

La théorie de Daniel, c’est qu’en rendant la boîte à musique à son ancien propriétaire, les cauchemars disparaissent… malheureusement, à la fin du second épisode, vous découvrirez que ce n’est pas le cas.

Pour l’intégration des éléments Steam, les succès sont là, les copies écran fonctionnent et peut être que les cartes arriveront avec le temps.

Ma conclusion

L’influence de H. P. Lovecraft est visible dans ce jeu indépendant, c’est d’ailleurs pour cela qu’il est considéré comme le maître de l’horreur. Franchement, si vous aimez tout ce qui est horreur, c’est le jeu qu’il vous faut.

Alors, bien évidemment, je vous conseille de faire l’acquisition de Song of Horror dans la boutique de Steam et tant que vous y êtes de prendre aussi Song of Horror – épisode 2 !

Song of Horror est disponible depuis le 31 octobre 2019 pour les deux premiers épisodes sur Steam (Microsoft Windows). Le troisième épisode est attendu pour décembre 2019, le quatrième pour janvier 2020 et le dernier pour mars 2020.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]