Moons of Madness est un jeu d’horreur développé par le studio norvégien Rock Pocket Games et publié par Funcom.

C’est le second jeu du studio Rock Pocket Games sur Steam et c’est une vraie merveille. Quand à l’éditeur Funcom, nous les connaissons bien sur ce blog, ne serait-ce que par les différents jeux autour de Conan qu’ils ont ou qu’ils vont sortir.

Concernant la catégorisation de Moons of Madness, nous sommes tous d’accord que c’est un jeu d’horreur. Les auteurs (à moins que ce soit l’éditeur) estiment que c’est un jeu d’horreur cosmique… surement. C’est un fait que la principale inspiration pour ce jeu est l’oeuvre de l’extraordinaire écrivain américain H. P. Lovecraft et son panthéon de Dieux… d’où son aspect cosmique !

Introduction à Moons of Madness

L’histoire se déroule dans un futur pas si lointain que ça… milieu ou fin du XXIème siècle.

Vous jouez un électricien et votre nom est Shane Newehart. Vous travaillez sur la station martienne Invictus et vous attendez qu’une chose, c’est l’arrivée de la relève avec le vaisseau de transport Cyrano d’ici 24 / 48 heures.

Vous ne souhaitez qu’une chose, c’est de rentrer sur Terre surtout depuis que vous (ainsi que d’autres membres de la station) faites toutes les nuits des cauchemars terriblement réalistes.

Ce matin, les membres de la station vous ont laissé faire la grasse matinée. C’est attentionné de leur part, il faut dire que l’arrivée de la relève met tout le monde ou quasiment de bonne humeur. Par contre, il faut quand même bosser. En effet, il y a régulièrement des coupures d’électricité et vous devez aller voir le champs de panneaux solaires pour voir ce qui ne va pas.

La réparation des panneaux solaires provoque une inondation dans les serres. La responsable exige que vous réparez les dégâts. En allant dans la serre, vous découvrez des choses bizarres, des expériences entre des plantes terrestres, du sol d’origine martienne et d’autres choses. Certaines de ces plantes commencent à se montrer très invasives. Vous prévenez les autres membres de la station et vos supérieurs vous font comprendre que votre domaine de compétence est l’électricité et pas la biologie et encore moins la xénobiologie.

C’est le moment où vous mettez votre second pied dans le jeu d’horreur.

Quelques points autour du jeu

A plusieurs moments, vous aurez des sortes de mini-jeux (même si ce sont pas des mini-jeux) à résoudre comme par exemple quand il faut bien positionner les panneaux solaires pour en tirer un maximum d’énergie ou comme quand vous devez jongler avec les batteries (parce qu’il en manque) pour tout faire fonctionner.

Moons of Madness pourrait s’arrêter à ça… de la xénobiologie qui tourne mal, mais non ! Sur Mars, qu’est-ce que des expéditions terriennes vont aussi chercher ? Simple, des traces, des éléments, des artéfacts d’une ancienne civilisation martienne et ils vont en trouver !

J’ai oublié d’en parler avant, mais, l’expédition est financée par une multinationale et nous savons tous que rare sont les sociétés qui n’ont pas une idée derrière la tête en finançant de grands projets tel que celui-ci.

Pour les éléments Steam, vous pouvez trouver l’ensemble des choses dans ce jeu, que ce soit les succès, les cartes ou les copies écran. Enfin, pour la traduction, 11 langues sont disponibles, dont le français !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est excellent. Tout est parfait que ce soit le graphisme, la musique, la programmation, l’histoire, la jouabilité, bref, tout.

Alors, bien évidemment je vous conseille d’acheter Moons of Madness dans la boutique de Steam, vous ne pouvez pas le regretter, surtout si vous êtes branché tout ce qui est horreur !

Moons of Madness est disponible depuis le 22 octobre 2019 sur Steam (Microsoft Windows) et pour le 21 janvier 2020 pour les versions consoles (PlayStation 4 et Xbox One).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]