Killer Chambers est un jeu de plateformes développé et publié par le studio italien Village Bench.

Killer Chambers est le premier jeu du studio Village Bench et, il faut le reconnaître, c’est du bon travail.

Pour la catégorisation, j’ai classé Killer Chambers comme un jeu de plateformes car le héros, votre personnage, va sauter dans tous les sens, s’accroupir et sauter encore. La catégorie qui me semble plus réelle, c’est « jeu d’adresse » puisqu’il me semble hormis les moments de discussion, le reste du temps, il faudra éviter les pièges en continu.

Introduction à Killer Chambers

L’histoire se déroule à notre époque (ou au siècle dernier) dans une des dernières monarchies européennes. Vous jouez un aristocrate dont la vie trépidante consiste à ne rien faire (manger, dormir, se reposer, sortir, discuter et se reposer encore).

Un jour, alors que vous vous apprêtez à prendre votre repas, un de vos domestiques (vous ne savez pas trop lequel, ils se ressemblent tous !) vous signale que le Roi vient de mourir. Vous êtes plusieurs héritiers et même si vous n’êtes pas le plus direct, si vous prenez possession du trône avant les autres, c’est vous le nouveau roi de ce pays !

Pour changer de votre train-train quotidien qui commence à vous user, ça vaut le coup d’annuler votre repas, d’aller dans le chateau, de trouver la salle du trône et de vous assoir dessus.

Vous ne pouvez pas avoir tout le temps de la chance. La porte du chateau est fermée, ça doit être une stupide initiative des gardes ! Vous avez entendu parlé d’une entrée par les oubliettes, c’est dangereux, c’est un vrai labyrinthe sur cinq niveaux et c’est composé de plus d’une quarantaine de pièces à traverser… mais, pour devenir roi et prendre possession du trône, un petit effort ne peut pas faire de mal !

Quelques points autour du jeu

Dans la première pièce, vous allez rencontrer un fantôme. Celui-ci se montre très agressif avec vous, mais, ce n’est qu’un fantôme, donc le danger est nul. Ecouter ce que raconte le fantôme, il donne des informations utiles pour avancer à travers les pièces.

Vous êtes un aristocrate et il est important de porter un chapeau pour marquer votre rang. Vous entrez dans les oubliettes avec un chapeau haut de forme. En progressant dans le labyrinthe, vous allez trouver d’autres chapeaux dont certains ont des pouvoirs qui vont vous aider pour traverser les pièges de chaque pièce.

De même, vous allez acquérir de l’or, dépensez-les dans les boutiques (oui, il y a dans les oubliettes des boutiques, c’est un jeu pas la réalité) pour acquérir des bonus.

Au niveau des éléments Steam, Killer Chambers compte, bien sûr, des succès et la possibilité de faire des copies écran. J’espère que les cartes vont suivre ensuite.

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très sympa. Même si je n’aime pas trop le graphisme (retro), j’ai trouvé l’histoire géniale pleine de bonnes idées. C’est triste que je sois mauvais pour tout ce qui est plateformes.

Alors, bien sûr que je vous conseille d’acheter Killer Chambers dans la boutique de Steam, qui peut résister à un bon jeu qui ne coûte que 3,99 euros !

Killer Chambers est disponible depuis le 5 avril 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Linux).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]