Fictorum est un jeu de rôle et d’action (ARPG) développé et publié par le studio Scraping Bottom Games.

C’est le premier jeu du studio et je dois dire que c’est une vraie réussite, il y a vraiment plein de bonnes idées dedans et c’est pour moi un plaisir de jouer avec (même si je suis plutôt mauvais).

Je sais que Fictorum a été finalisé il y a plus de deux années de cela (en août 2017), mais le studio a sorti le 14 novembre 2019 la version 2.0 du jeu avec énormément de correctifs… comme il m’a été proposé de le tester suite à cette mise à jour, j’ai sauté sur l’occasion.

Pour la catégorisation, je suis désolé, ce n’est pas un « jeu de rôle et d’action » mais plutôt un « jeu d’action avec des éléments de jeu de rôle ». Evidemment, ce n’est pas la même chose, il y a dans Fictorum beaucoup de combats.

Introduction à Fictorum

Le jeu se déroule dans un monde de type médiéval où la magie est prédominante. Sans trop me tromper, je peux même dire que c’est un monde parallèle au notre qui a pris une voie tout opposée, celle de la magie au lieu de la science.

Pendant longtemps, les magiciens des différents royaumes (feu, vent, terre, …) se sont partagés le pouvoir jusqu’au jour où un nouveau type de magicien est apparu, les fictorums. Ces magiciens ont la particularité de maîtriser tous les royaumes de magie. Se sentant menacés dans leur pouvoir, les magiciens « classiques » ont pourchassé et massacré les fictorums.

Certains des fictorums (nous pouvons dire les aigris du groupe) ont recouvert la planète d’une sorte de brouillard radioactif causant la mort de millions de personnes et infectant de nombreux autres créant ainsi des monstres, les infectés.

Les magiciens « classiques » s’appellent désormais l’inquisition. Ils ont mis en place des portails dans tous les sommets épargnés par le brouillard pour la circulation des survivants et les ont verrouillés pour empêcher tout un chacun de les utiliser.

Vous faites parti d’une longue lignée de fictorums mais vous êtes un pacifiste. Capturé par l’inquisition avec d’autres fictorums, certains ont été exécutés et d’autres poussés dans le brouillard, vous êtes un de ceux-là.

Vous avez réussi à survivre au brouillard, mais votre corps en porte des séquelles. L’inquisition a appris que vous n’êtes pas mort et vous poursuit, fuyez, survivez.

Quelques points autour du jeu

Evidemment, sur chaque sommet, vous allez soit combattre des infectés, soit des inquisiteurs ou soit des brigands et pour ça, vous avez la magie (bouton gauche pour lancer le sortilège, bouton droit pour le configurer).

Ici ou là, vous allez récupérer des objets, des sortilèges ou des potions. La potion se boit, les deux autres se gèrent au niveau de l’inventaire (touche i).

En tant que fictorum, vous avez le pouvoir de radar. En appuyant sur le ALT gauche, vous voyez en rouge les ennemis, en rose les bâtiments à détruire qui bloquent le portail (ainsi que celui-ci) et en bleu les trésors à récupérer… attention, ne tirez pas dans tous les sens où vous risquez de les détruire.

L’intégration des éléments Steam est complète. Dans Fictorum, il y a les cartes, les succès et les copies écran. Pour la traduction, c’est juste en anglais mais c’est jouable.

Ma conclusion

Comme dit avant, j’aime beaucoup ce jeu indépendant et ses idées, elles sont originales et excellentes. Le studio a vraiment réalisé un très bon jeu et ils peuvent en être fiers.

Alors, bien sûr que je vous conseille d’acheter Fictorum dans la boutique de Steam, ce n’est pas possible de le regretter… bon, sauf si vous n’aimez pas les jeux de rôle et les jeux d’action.

Fictorum est disponible depuis le 9 août 2017 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]