Ladybug Quest est un jeu de plateformes développé et publié par le studio canadien Tiger Studios.

Avant tout, pour ceux qui l’ignorent, ladybug est le mot anglais pour coccinelle, ce qui explique que vous jouez dans ce jeu une … coccinelle.

Ladybug Quest est la seconde création du studio. La première, aussi sur Steam, s’appelle The Adventures of Tree et est sortie le 1er mars 2016. Je n’ai pas eu l’occasion de jouer avec, je ne peux donc pas mesurer l’évolution du studio.

Pour la catégorisation, ça me semble évident de considérer Ladybug Quest comme un jeu de plateformes, mais mettre « jeu d’action » ou « jeu d’arcade » ne serait pas complètement inexact.

Introduction à Ladybug Quest

L’histoire, c’est celle d’une coccinelle qui décide de rejoindre le plus rapidement possible son « lieu de résidence » (son nid ? sa base ? son lieu de naissance ? son domicile ?) pour les prévenir qu’un ancien danger les menace.

Bon, cette coccinelle (que vous jouez, je vous rappelle) pourrait s’envoler et rejoindre directement par en haut (le ciel) sa destination mais là, désolé, il n’y a plus de jeu. La coccinelle décide plutôt de marcher à votre rythme et c’est à vous de la guider et d’éviter les dangers qui sont nombreux.

Ces dangers sont à la fois au niveau du terrain (des trous, des sols instables, des piques, …) mais aussi au niveau des prédateurs (que ce soit des insectes ou des animaux).

Aussi étrange que cela puisse paraître, votre coccinelle ne sait voler que sur une petite distance (à savoir franchir juste une case), ce qui explique surement le fait qu’elle ne vole pas directement à sa destination.

Le trajet à parcourir est immense, il faudra beaucoup de courage à la coccinelle tout comme à vous pour arriver à votre but.

Quelques points autour du jeu

Pour le déplacement de votre coccinelle, ce n’est pas compliqué. Passez en clavier anglais, déplacez-la avec les touches ZQSD, faites-la pivoter avec les touches AE et sauter avec ESPACE. Les touches AE sont importantes car la coccinelle ne saute que devant elle. A vrai dire, elle ne saute pas vraiment, elle volète plutôt.

Ladybug Quest est un excellent jeu avec un graphisme qui devrait plaire aux jeunes de 7 à 77 ans. Le seul problème, et il y en a un, c’est sa difficulté. Le studio annonce qu’il y a cinq mondes dans ce jeu, et bien, je me dis que les deux premiers auraient pu être plus abordable et non pas plonger directement les joueurs dans un jeu de type « mourir et recommencer » (« die and retry » comme disent les anglais).

Pour les éléments Steam, il y a les succès et les cartes qui sont disponibles. Les copies écran, étrangement, ne fonctionnent pas. Pour la traduction, c’est disponible dans 7 langues différentes dont le français (avec quelques erreurs).

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est une vraie réussite. Le studio a de quoi être fier du résultat et j’espère qu’ils vont continuer à nous (joueurs) proposer d’autres jeux dans le même style…. mais s’il vous plait, ne le faites pas que pour les « hardcore » joueurs, pensez aux autres !

Alors, c’est évident que je vous conseille d’acquérir Ladybug Quest dans la boutique de Steam. Son prix est vraiment très abordable en temps ordinaire et encore plus en période de solde, il serait triste de ne pas en profiter et de ne pas le posséder.

Ladybug Quest est disponible depuis le 11 février 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Linux).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]