Shenmue I & II est une compilation de jeux d’aventure développée par le studio anglais D3t et publiée par SEGA.

Shenmue est sorti à l’origine en décembre 2000 et Shenmue II en novembre 2001, les deux jeux ont été développé pour la Dreamcast, une console, par le studio japonais Sega-AM2. Le studio D3t qui a plusieurs jeux à son actif a réécrit les jeux pour qu’ils soient jouables sur ordinateur et sur les consoles de ce début du XXIème siècle.

Shenmue I & II sont des jeux d’aventure (je dirais même plus des jeux d’investigation car vous menez une enquête) entrecoupés de scènes de combat où votre seule action consiste à appuyer sur les bonnes touches au bon moment.

Je tiens à préciser qu’il y a énormément de choses à dire sur ces deux jeux. La preuve, c’est une seule et même histoire qui a été divisée en deux parties, ce qui a donné Shenmue I et Shenmue II. Ce test, qui correspond à mes premières impressions va être juste mes toutes toutes premières impressions. Désolé.

Introduction à Shenmue I & II

Même si c’est un jeu, Shenmue a des bases solides dans le sens où il se déroule au Japon dans la ville réelle de Yokosuka où il sera possible de visiter les quatre quartiers. L’aventure se déroule principalement, au début, dans le quartier de Dobuita qui correspond au centre ville avec ces commerçants.

Vous jouez Ryo Hazuki, il a 18 ans (il est encore mineur, au Japon) et habite chez son père (Iwao Hazuki) qui est professeur de jujitsu. Nous sommes en 1986.

Un jour, en rentrant chez lui, il découvre que son père est menacé par un individu qui réclame le « miroir du dragon ». Pour protéger Ryo, Iwao Hazuki dévoile la cachette du « miroir du dragon » avant d’être exécuté par l’individu.

Le jeu commence. Il faut discuter avec les gens que vous rencontrez ce qui va vous amener finalement à Dobuita où vous allez collecter indices sur indices et enfin apprendre que cet individu s’appelle Lan Di, qu’il est chinois et qu’il est lié à la mafia. Lan Di va partir pour Hong Kong, voilà pourquoi Shenmue II se déroule en Chine.

Ma principale source d’information lorsque j’ai joué au jeu, ça a été Nozomi. Nozomi est une jeune femme qui travaille comme fleuriste et qui est amoureuse de Ryo. Elle est tout le temps en train de s’inquiéter pour lui !

Quelques points autour du jeu

Derrière ces deux jeux (Shenmue I & II), il y a Yū Suzuki, le créateur de ces jeux. Il quitte en 2003 SEGA et crée sa propre société. En 2019, il sort Shenmue III qui est la suite des deux précédents épisodes. Ryo est toujours à la poursuite de Lan Di.

Les combats dans Shenmue I & II sont assez simple à résoudre. Au moment d’un coup de l’adversaire, une touche s’affiche et il vous faut appuyer sur celle-ci au bon moment sinon, c’est raté.

Un point que je trouve excellent, c’est la possibilité de discuter avec tout le monde. Certains vous diront deux mots, d’autres beaucoup plus. Par exemple, dans Dobuita, il y a deux collégiennes et quand vous essayez de discuter avec elles, elles vous insultent comme pourrait le faire un charretier mais surement pas des collégiennes, c’est cocasse.

Pour les éléments Steam, ils sont tous là … les succès, les cartes et les copies écran. De même, pour les traductions, Shenmue I & II est disponible dans 7 langues dont le français. Merci.

Ma conclusion

Quand vous jouez à ces deux jeux, il y a tout de même un petit côté rétro dans la modélisation des décors comme des personnages. J’avais l’impression de me retrouver 20 ans en arrière.

Alors, est-ce que vous devez acheter ou non Shenmue I & II dans la boutique de Steam ? Ma réponse est oui si vous êtes un (ou une) amateur des jeux avec des enquêtes, si vous aimez le Japon (sa culture) et si vous êtes prêt à vous lancer dans une histoire sans fin.

Shenmue I & II est disponible depuis le 21 août 2018 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]