The Last Sigil est un jeu d’action développé et publié par le studio italien Redden.

C’est le premier jeu du studio Redden et je dois le reconnaître, c’est vraiment du bon travail qui a été fait et à tous les niveaux.

Pour la catégorisation, c’est un jeu où il faut se battre, se battre, se battre et encore se battre. Après, il y a quelques éléments de jeu de rôle avec la présence d’un inventaire et la possibilité de fabriquer des objets ou d’en acheter et ainsi de s’équiper de mieux en mieux mais bon, l’action reste prédominante.

Introduction à The Last Sigil

Dans un temps ancien, à une époque où la magie était courante (et la science inexistante), un puissant seigneur du Mal a été enfermé dans une faille dimensionnelle par des héros venant des quatre coins de la Terre. Notre monde a connu pendant plusieurs siècles la paix, les combattants au statut de héros ont disparu et quand le seigneur du Mal a réussi à transpercer la faille pour revenir vers la Terre, il n’y avait plus personne de suffisamment fort et renommé pour l’affronter.

L’humanité a donc fait appel aux guildes d’aventuriers et c’est là que The Last Sigil débute.

Vous créez votre guilde, vous embauchez deux aventuriers (au hasard) parmi quatre qui sont proposés et ça commence. Vous jouez un premier aventurier, vous vous trouvez dans un camp militaire, vous tournez en rond et à un moment, vous décidez d’avancer tout droit jusqu’il se passe quelque chose. Vous changez de tableau, vous continuez à avancer et une dizaine d’ennemis vous tombe dessus… vous mourrez.

Vous jouez votre second aventurier et là, ça se complique, vous ne pouvez quasiment rien faire. En effet, The Last Sigil vous indique que vous êtes seul dans votre guilde et qu’il faut être au moins deux pour jouer !?! Bon, vous ouvrez votre interface et vous engager un autre aventurier et là, vous repartez où le premier est mort, vous êtes plus prudent et vous allez plus loin.

Dans ce tableau rempli de monstres (mais pas que, il y a beaucoup d’animaux sauvages corrompus par le seigneur du Mal), vous trouverez des accès vers d’autres donjons (genre un repère de brigands, une mine, etc) ainsi que des routes débouchant sur d’autres tableaux où la difficulté est encore plus élevée (finissez le premier tableau avant de vous attaquer aux autres).

Quelques points autour du jeu

La plupart des monstres, même les animaux sauvages, perdent des objets en mourant, ça peut être des pièces, des objets ou des ressources.

N’oubliez pas de faire des pauses régulières (par exemple, après être monté de niveau), allez voir le forgeron dans le camp militaire, il pourra vous fabriquer des équipements de meilleure qualité que ce que vous possédez, ça peut être aussi l’occasion de vous rajouter votre animal domestique (très très efficace).

Il y a énormément de choses excellentes dans The Last Sigil, mais il y a deux points qui ne vont pas selon moi !

1/ A quoi sert la guilde ? N’est-ce pas plus simple de nous faire choisir notre aventurier dans une auberge et de commencer l’aventure au lieu de passer par une guilde qui est … inutile.

2/ Pourquoi il n’y a pas de tutoriel ? Enfin, si, si je me rappelle bien, les tutoriels sont des pages de texte que je n’ai pas lu et que personne ne va lire… faites donc un mini scénario où vous expliquez l’utilité de la guilde et les points important de contrôle du personnage. Par exemple, je n’ai pas trouvé comment revendre mes vieux équipements… le forgeron ne les veut pas, j’ai fait le tour du camp, aucun PNJ n’est intéressé … j’ai donc du les détruire !!!

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très bien fait, j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer avec. Il faut dire qu’une fois que je m’y suis mis, j’ai eu des difficultés à m’arrêter et je n’ai pas vu les heures défiler, c’est vraiment un très bon jeu ! Quand aux imperfections, je ne doute pas que le studio va les corriger peu à peu.

Alors, bien sûr que je vous recommande d’acheter The Last Sigil dans la boutique de Steam. Faites vous plaisir, ce jeu le mérite.

The Last Sigil est disponible depuis le 28 mars 2019 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]