Phantom Doctrine est un jeu de stratégie tactique développé par le studio polonais CreativeForge Games et publié par Good Shepherd Entertainment.

Je pense que vous vous rappelez du studio CreativeForge Games, ils sont à l’origine de l’excellent jeu Hard West (sorti le 18 novembre 2015) et surtout ont plein de jeux en préparation. Quand à l’éditeur Good Shepherd Entertainment (dont l’ancien nom est Gambitious), il a publié plein de jeux excellents et cela en fait un acteur incontournable des jeux indépendants.

Concernant la catégorisation de Phantom Doctrine, c’est simple. Imaginez le jeu XCOM 2, transposez-le à la fin du XXème siècle et voilà, vous avez Phantom Doctrine !

Introduction à Phantom Doctrine

L’histoire se déroule en 1983 (ça peut être notre monde réécrit ou un monde alternatif, peu importe) à l’époque de la Guerre Froide. Les deux grandes puissances, les Etats-Unis et l’URSS, sont à couteaux tirés. Vous jouez un espion (mais en dirigez plusieurs) pour le camp de votre choix et devez mener des missions qui influeront sur le devenir du monde.

En lançant Phantom Doctrine, la première des choses à faire est de configurer le jeu puis votre personnage en choisissant votre camp (CIA ou KGB), votre nom, votre sexe et votre photo. Une fois que c’est fait, vous pouvez personnaliser votre personnage (physique, cheveux, vêtements, coiffure, …) mais, pour garder une certaine harmonie dans le jeu, ne vous éloignez pas trop de votre photo !

Pour l’histoire, selon le camp que vous avez choisi, elle est différente. De mon côté, j’ai sélectionné la CIA et je dois avouer que dès l’introduction, j’ai été perdu. Alors, soit l’histoire est mal écrite ou soit c’est moi qui comprends difficilement ! Mais, quelque part, ce n’est pas grave, ce qui compte, c’est de jouer et de réussir les missions !

Quelques points autour du jeu

A chaque début de mission, vous avez un résumé de la situation, vos objectifs principaux (ceux qu’il faut absolument réussir) et des objectifs secondaires.

Phantom Doctrine est au tour par tour. Chaque personnage a deux ordres à effectuer, le déplacement puis ensuite l’action. Si vous avez un grand trajet à faire avec votre personnage, il peut « consommer » son action pour bouger.

Dans les actions, vous avez bien évidemment le fait de tirer sur l’ennemi avec l’arme de votre choix ou des actions spécifiques comme par exemple neutraliser un ennemi, observer, etc.

Je n’ai pas eu l’occasion de le tester, mais sachez que le jeu offre la possibilité d’affronter un autre joueur : la CIA contre le KGB !

Je suis conscient qu’il y a énormément de choses à dire en plus, si ça vous motive, prévenez moi et je vous prépare une suite.

Pour les éléments Steam, vous trouverez tout dans Phantom Doctrine (et c’est normal), il y a les succès, les cartes, les copies écran et pour la traduction, elle est effective dans 8 langues dont le français. Merci !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est bien fait, j’ai pris du plaisir à jouer avec. Je dois dire que j’ai adoré la musique, elle est superbe. Quand au reste (programmation, graphisme, idée, jouabilité, …), c’est du très bon travail mais ça ne me surprend pas, le studio est très talentueux.

Alors ? Si vous aimez ce style de jeu, si l’époque de la Guerre Froide vous plait, et bien, il n’y a pas à hésiter, il faut acheter Phantom Doctrine dans la boutique de Steam sans plus tarder.

Phantom Doctrine est disponible depuis le 14 août 2018 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (PlayStation 4 et Xbox One).

[Total : 1    Moyenne : 5/5]