Marble Race est un jeu de courses développé et publié par le studio tchèque Elastic Sea.

C’est le premier jeu du studio Elastic Sea sur Steam, mais, je vous rassure, en allant sur leur site, vous découvrirez qu’ils ont déjà plusieurs jeux à leur actif. Ce ne sont donc pas des débutants et ça se voit dans la qualité de réalisation de Marble Race.

Pour la catégorisation, je ne sais pas trop. J’ai pensé à un jeu de plateformes, puis au jeu d’adresse, aussi au jeu de boule et enfin au jeu de courses …. comme le studio a aussi retenu la dernière solution, c’est la catégorie que j’ai choisi aussi.

Trois petits points avant de parler du jeu en lui-même. 1/ Quand je l’ai testé, Marble Race était en accès anticipé mais… il est tellement bien fait que je ne m’en suis même pas douté. 2/ Le jeu peut se jouer seul (ce que j’ai fait) ou à plusieurs (jusque 4 joueurs) en écran partagé. 3/ Un éditeur de niveaux est disponible et il est possible de partager ses créations. Je vais en reparler plus tard.

Introduction à Marble Race

Bon, il n’y a pas d’histoire ni de campagne dans ce jeu. Le studio propose plusieurs suites de tableaux où il faut aller le plus vite possible à chaque fois. Rassurez-vous, si vous ratez complètement un niveau, vous pouvez le faire et le refaire jusque vous soyez satisfait de votre temps. A la fin des tableaux, les temps sont additionnés et vous êtes classé… ou non si c’est trop mauvais.

La boule peut se contrôler avec le clavier ou la souris ou un contrôleur. Il n’y a pas partout des bordures au niveau des plateformes. Si vous tombez, c’est dans le vide et votre boule réapparaît à sa dernière position connue sur la plateforme. Bien sûr, tomber, réapparaître, ça vous fait perdre du temps.

Attention, prendre des raccourcis peut être fatal pour la boule. Si vous désirez tomber vers une plateforme en bas sans prendre l’escalier ou le toboggan, votre boule explose. Vous réapparaissez alors sur la dernière position connue (de nouveau !).

Attention (bis), il n’y a pas que des parcours, il y a aussi des pièges voire des ennemis. Les ennemis, quand vous jouez seul, ça peut être d’autres boules contrôlées par l’ordinateur avec l’objectif de vous faire tomber donc perdre du temps. Quand vous jouez à plusieurs, ce sont évidemment les autres joueurs !

Quelques points autour du jeu

Comme vous le savez surement, j’ai décidé de lister l’ensemble des jeux de boule que je teste, Marble Race vient de rejoindre cette liste :

– simulateur de marche : Rolling Sun.
– jeu de courses : Mindball Play et en plus, maintenant, Marble Race.
– jeux de plateformes en 2D : Marble Mayhem et en 3D : Groovy, Hyposphere, Totally Unbalanced, Mazement, On A Roll 3D, Marblize, Road to Ballhalla, Escape Lizards et Technosphere Reload.

Pour les éléments Steam, il y a ni succès et ni cartes (enfin, pas encore, j’espère). Marble Race est disponible uniquement en anglais et, la bonne nouvelle, le Workshop de Steam est actif (il y a pour l’instant une vingtaine de suites de tableaux et une soixantaine de niveaux).

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est très bien. Le fait d’avoir mis un éditeur de niveaux à la disposition des joueurs est une excellente idée et permet de laisser libre cours à leur créativité mais surtout d’ajouter plein de tableaux et zones supplémentaires.

Alors, c’est évident, je vous encourage à acquérir sans plus tarder Marble Race dans la boutique de Steam. Tout d’abord parce que c’est un jeu qu’il faut posséder et ensuite pour soutenir un excellent studio comme Elastic Sea !

Marble Race est disponible depuis le 1er décembre 2018 en accès anticipé sur Steam (Microsoft Windows) et sur les plateformes mobiles (Android et iOS). La version définitive sur ordinateurs devrait être disponible courant 2020.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]