ETHEREAL est un jeu de réflexion minimaliste développé et publié par le studio argentin Nonsense Arts.

A priori, c’est le premier jeu du studio et, même si j’ai l’impression de ne pas avoir tout compris autour d’ETHEREAL, il en reste pas moins que j’aimerais être aussi talentueux que les créateurs de ce jeu !

Pour la classification, il n’y a aucun doute, c’est bien un jeu de réflexion. J’ai lu qu’un joueur estimait qu’ETHEREAL est un jeu d’exploration mais, dans ce cas là, tous les jeux sont des jeux d’exploration ! Quand je parle de minimaliste, évidemment que ce n’est pas le jeu qui est minimaliste mais plutôt le design. C’est quelque chose que nous pouvons retrouver dans plusieurs jeux de réflexion et, parfois, le résultat est superbe.

Introduction à ETHEREAL

Bon, il n’y a pas d’histoire dans ce jeu, c’est juste une suite de niveaux (24 au total) se déroulant dans 4 mondes différents.

Je me débrouille plutôt bien dans les jeux de réflexion en général mais là, ce n’est pas vraiment le cas. J’ai du faire les quatre ou cinq premiers niveaux et ensuite bloqué, mais bloqué de chez bloqué. Je vais donc vous faire part de ce que j’ai eu l’occasion de découvrir et pour le reste, ça sera à vous de voir. Sachez que les mécaniques sont, à priori, différentes d’un monde à l’autre dans ETHEREAL.

Dans les niveaux que j’ai eu l’occasion de jouer, vous contrôlez une sorte de boule (pour ne pas dire de tâche) qui glisse à l’horizontale tant qu’il n’y a pas d’obstacle barrant le chemin et à la verticale la boule peut se déplacer qu’en sautant un niveau d’obstacle (c’est à dire que si l’obstacle est plus épais que la normale, il est impossible de le franchir ou alors si c’est le vide).

L’objectif est d’ouvrir le couvercle du losange et une fois que c’est fait, se positionner sur l’ouverture et activer (en appuyant sur ESPACE) le passage vers le niveau suivant. Pour actionner l’ouverture du losange, il y a des petites pastilles de couleur qu’il faut ramasser (les rouges ensemble, les bleus ensemble, …).

Quelques points autour du jeu

Les niveaux ne consistent pas qu’en des labyrinthes, ça serait trop vite lassant. Il y a aussi des interrupteurs, des barrières, etc et ces éléments sont mis en gras dans l’arène où vous évoluez.

La sonorisation joue un rôle important dans ETHEREAL. Je n’ai pas trouvé lequel, mais une chose dont je suis sûr, c’est que le résultat est excellent.

Pour l’intégration des éléments Steam, ETHEREAL a les succès et les copies écran qui fonctionnent, quand aux cartes, ce n’est pas encore le cas. Le jeu est disponible dans deux langues différentes, mais pas le français. Il faut se contenter de l’anglais !

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est plutôt sympa. Il part sur une bonne idée et la réalisation est de bonne facture. Par contre, avec que 24 niveaux, je trouve que le prix est un poil élevé… à moins que des mises à jour arrivent par la suite et nous rajoute des niveaux jusqu’à atteindre la centaine !

Alors ? Bien sûr que je vous conseille d’acheter ETHEREAL dans la boutique de Steam, ce jeu le mérite. Si vous êtes juste financièrement parlant, je vous conseille de le rajouter dans votre liste de souhait pour savoir quand il est en solde !

ETHEREAL est disponible depuis le 7 mars 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]