GemCraft – Frostborn Wrath est un jeu de défense avec des tours développé et publié par le studio hongrois Game in a Bottle.

J’étais là quand le studio a sorti son premier GemCraft en juin 2008. Je n’ai pas compté les heures que j’ai passé dessus, mais c’est au moins une centaine ! Vous comprenez, à cette époque, j’ai adoré ce jeu. Ensuite, pour diverses raisons, j’ai raté les sorties suivantes (aussi bien en flash que sur mobiles ou Steam) pour me retrouver aujourd’hui face à GemCraft – Frostborn Wrath. Game in a Bottle le considère comme le cinquième épisode de la série GemCraft.

Pour la catégorisation, c’est sans aucun doute un « jeu de défense avec des tours » qui est en soit une sous-catégorie des jeux de stratégie. GemCraft – Frostborn Wrath est un jeu en temps réel se déroulant dans un monde médiéval-fantastique.

Introduction à GemCraft – Frostborn Wrath

J’avoue que je n’ai pas suivi l’histoire de la série GemCraft, ce qui est normal puisque j’ai raté les trois derniers épisodes. En gros, et j’espère ne pas trop me tromper, vous jouez un magicien qui defend son pays contre l’attaque de créatures maléfiques.

La magie, dans ce monde, s’exécute à travers des gemmes et il y a 6 gemmes différentes. Par exemple, la gemme verte est celle du poison, elle fait des dégâts lorsqu’elle touche un ennemi mais en plus enlève des points sur la durée (si vous préférez jusque l’ennemi meurt).

Les gemmes peuvent être combinées (que ce soit avec d’autres de la même couleur ou d’une couleur différente) pour les rendre plus puissantes. Ces combinaisons sont faisables sur plusieurs niveaux et, évidemment, elles ne peuvent s’effectuer qu’avec des gemmes de même niveau.

Les gemmes peuvent être utilisées comme des bombes ou bien mises dans des bâtiments comme des tours (il y a 6 bâtiments différents).

Un point important, la création de gemmes, de bâtiments, les combinaisons, etc, tout cela consume de la mana. Vous gagnez de la mana en détruisants des unités ennemis et vous en perdez quand une de ces unités arrive à atteindre votre « noyau ».

Quelques points autour du jeu

Ce que je trouve original dans GemCraft – Frostborn Wrath, c’est que lorsque vous réalisez un succès (achievements en anglais), vous gagnez un point de talent. Ces points peuvent être utilisés pour améliorer vos talents ou bien conservés pour vous donner plus de mana en début de partie.

De la même manière, vous gagnez des pièces de puzzle qui vous permettent de fabriquer un talisman qui vous apporte, aussi, des bonus.

Le studio annonce plus de 100 terrains de bataille dans GemCraft – Frostborn Wrath, pas mal !

Pour l’intégration des éléments Steam, il y a bien sûr les succès et les copies écran qui fonctionnent. Je ne doute pas que les cartes vont arriver bientôt et pour la traduction, GemCraft – Frostborn Wrath est disponible qu’en anglais.

Ma conclusion

J’aime beaucoup ce jeu indépendant. Côté réalisation, le studio a fait un excellent travail, que ce soit pour le graphisme, la musique, la programmation, les idées ou la jouabilité. Bravo Game in a Bottle !

Alors, bien évidemment, je vous conseille d’acquérir GemCraft – Frostborn Wrath dans la boutique de Steam. Ce sont des heures et des heures de jeu en perspective et aucun risque de s’ennuyer !

GemCraft – Frostborn Wrath est disponible depuis le 10 janvier 2020 sur Steam (Microsoft Windows).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]