DiRT Rally 2.0 est un jeu de courses automobiles développé et publié par le studio anglais Codemasters.

Je crois que ce n’est pas la peine de présenter le studio Codemasters, ils sont à l’origine de nombreux jeux dont une majorité sont des jeux de courses automobiles. Leur expertise dans ce domaine n’est plus à démontrer.

C’est la même chose pour les courses de rallyes, le premier jeu sorti par Codemasters est Colin McRae Rally (en 1998). Pour rappel, Colin McRae est un grand pilote écossais de rallye décédé fin 2007 d’un accident … d’hélicoptère ! Codemasters sort Colin McRae: Dirt (en juin 2007), Dirt 3 (en mai 2011), Dirt Rally (en décembre 2015) et Dirt Rally 2.0 en février 2019, c’est le treizième épisode de la série dont je vais vous donner mes impressions, maintenant.

Avant de vous parler de DiRT Rally 2.0, il y a un point que je tiens à préciser. J’ai joué au jeu sur un ordinateur sous Windows en utilisant le clavier. Le téléchargement du jeu m’a pris plusieurs jours (oui, je n’ai pas la fibre), DiRT Rally 2.0 fait 97 Go ! C’est énorme mais ça s’explique par le fait que les paroles du jeu sont disponibles dans 8 langues différentes et comme les développeurs chez Codemasters ne sont pas doués, ils doivent télécharger l’ensemble !

Introduction à DiRT Rally 2.0

La première chose à faire lorsque vous commencez à jouer est la création de votre profil (nom, prénom, nationalité, apparence physique ainsi que votre numéro). Une fois que c’est fait, vous accédez au menu où vous pouvez aller sur les épreuves, le garage ou l’équipe. J’ai foncé directement vers les épreuves pour voir ce qu’il en retourne.

Au niveau des épreuves, il y a le « carrière rallye » (des courses sur des routes), le « carrière rallycross » (des courses sur circuits) et une multitude de défis (quotidiens, hebdomadaires et mensuels).

Quelque soit l’épreuve que vous choisissez, dites vous bien que vous allez avoir entre les mains qu’un nombre limité de véhicules… il n’y a qu’une voiture pour chaque carrière !! Vous allez me dire que c’est bizarre sachant que le jeu annonce plus de 50 véhicules… c’est surement à d’autres endroits que les épreuves.

Après, pour la conduite lors des épreuves… j’ai trouvé que les touches retenues pour le clavier ne sont pas très intuitives, la tenue de route mauvaise et le contrôle du volant exécrable.

Quelques points autour du jeu

Je me demande si la mauvaise expérience que j’ai pu vivre avec DiRT Rally 2.0 est liée au fait que le jeu est prévu pour se jouer aussi avec la réalité virtuelle. Comme il m’a toujours été dit, « à courir plusieurs lièvres à la fois », il y a de fortes chances d’en attraper aucun !

Pour revenir à la réalité virtuelle, vous pouvez utiliser les équipements suivants : Oculus Rift, HTC Vive ou Valve Index.

Je considère que c’est important qu’un jeu (quelqu’il soit) ait des extensions (des DLC si vous préférez). 1, 2 ou 3, c’est très bien, avec 5 comme grand maximum. Alors, un jeu qui propose 10 extensions, je trouve cela de l’abus et quand c’est DiRT Rally 2.0 qui en soit coûte déjà cher (plus de 30 euros) (je le précise, c’est mérité !) et propose à la vente plus de 40 extensions, ça me révolte. Le pire, c’est qu’ils ne sont pas les seuls ainsi !

Pour les éléments Steam, il y a les succès et les copies écran. Pour les cartes, elles vont arriver par la suite, je n’en doute pas. Pour la traduction, elle est disponible intégralement dans 8 langues différentes.

Ma conclusion

Je ne suis pas bon dans les jeux de conduite mais de temps en temps, j’aime m’amuser sur l’un d’entre eux et je suis désolé de le dire, ça ne sera pas sur celui-là qui ne me correspond pas. DiRT Rally 2.0 est un jeu que je trouve mauvais comme joueur mais que je trouve extraordinaire, fabuleux comme spectateur !

Alors, il faut acheter ou non DiRT Rally 2.0 dans la boutique de Steam ? Si vous adorez les jeux de course automobile et que vous êtes à l’aise avec, la réponse est évidente, c’est oui. Si vous voulez découvrir ce style de jeu, là, je vous conseille de commencer avec un autre.

DiRT Rally 2.0 est disponible depuis le 26 février 2019 sur Steam (Microsoft Windows) et sur consoles (PlayStation 4 et Xbox 1).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]