Toki est un jeu de plateformes et d’action développé et publié par le studio français Microïds.

Il me semble que ce n’est pas la peine de présenter Microids, ce sont des incontournables français aussi bien dans le développement que dans la production de jeux indépendants.

Pour la catégorisation, Toki est à la fois un « jeu de plateformes » et un « jeu de tir », Microids résume cela en le classant comme un « jeu de plateformes et d’action »… pourquoi pas !

Avant de parler du jeu en lui-même, voici un rapide cours d’histoire ! Toki est à l’origine un jeu sorti sur une borne d’arcade (en 1989) et réalisé par des japonais. Le jeu est porté ensuite sur Amiga et Atari par des français : Ocean France.

Une nouvelle version développée par des français a été réalisée, c’est celle dont je vais vous parler maintenant. Attention, ce n’est pas une nouvelle histoire. C’est juste un nouveau développement, de nouveaux graphismes et des nouvelles musiques.

Introduction à Toki

Sans aucun doute, ce jeu s’inspire de l’oeuvre d’E. R. Burroughs, Tarzan. Toki, le guerrier, et Miho, sa compagne, vivent ensemble dans la jungle. Ils sont heureux et profitent à fond de l’instant présent. Bien sûr, Toki doit parfois faire le gendarme et départager des animaux qui se battent ensemble ou des indigènes, mais rien de bien sérieux… pour Toki.

Le sorcier vaudou Vookimedlo et le démon Bashtar viennent d’enlever Miho sous les yeux de Toki. Celui-ci décide de la défendre mais nos deux méchants lui lancent un sortilège le transformant en gorille et s’enfuient en emmenant Miho.

Toki est amoureux et singe ou pas singe, il décide de poursuivre ses ennemis pour libérer Miho. A moins, ce qui est beaucoup plus réaliste, Toki cherche à les rattraper pour négocier… Vous gardez Miho mais vous me retransformez en humain !

Quelques points autour du jeu

Dans Toki, vous avez l’impression d’être dans un jeu de type « die and retry » et les neuf vies que vous avez sont loin d’être suffisant.

Pour affronter les ennemis (soldats, sous-chefs et chefs), Toki crache des boules qui peuvent blesser et tuer ses ennemis. Parfois, vous trouverez des bonus qui améliorent les tirs pendant un temps limité… j’aime beaucoup le lance-flamme !

Un autre détail important dans Toki, vous allez parfois récupérer un casque, il est aussi de durée limitée. Son intérêt, il peut éliminer les ennemis en fonçant tête baissée dessus.

Pour cette réécriture de Toki, le studio a fait appel à Audiomonster (que vous connaissez surement sous son nom Raphaël Gesqua) pour les musiques. Aussi loin que je me rappelle, c’est un musicien aimé par tout le monde et à juste raison car il est tout simplement excellent.

Pour les éléments Steam, les succès sont fonctionnels et, étrangement, les cartes sont absentes. Le jeu est traduit dans 9 langues différentes… dont le français (ça peut paraître évident mais ça ne l’est pas tant que ça !).

Ma conclusion

Ce jeu indépendant est franchement excellent. Pour ceux qui n’ont pas quitté le XXème siècle, sachez qu’il y a plusieurs filtres rétro qui sont disponibles et que vous pouvez les utiliser.

Alors, c’est évident, je vous invite à acheter Toki dans la boutique de Steam sans tarder. Le jeu a un prix élevé mais il s’explique par le fait que c’est un jeu encore récent et puis, quelque part, il est mérité !

Toki est disponible depuis le 7 juin 2019 sur Steam (Microsoft Windows et Mac) et sur consoles (PlayStation 4, Xbox 1 et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]