Underhero est un jeu de rôle développé et publié par le studio vénézuélien Paper Castle Games.

C’est le premier jeu du studio Paper Castle Games et franchement, c’est vraiment très bien fait dans tous les sens du terme.

Pour la catégorisation, ce n’est pas aussi évident que ça en a l’air. Le studio insiste sur le fait que c’est un « jeu de rôle », je les ai suivi car ils connaissent mieux leur jeu que moi mais à ce que j’ai pu découvrir du jeu, je suis en partie d’accord avec cette affirmation. J’ai l’impression que Underhero est principalement un « jeu de plateformes » (vous allez vous en manger des plateformes, je vous préviens) mais aussi un « jeu de combats » en temps réel (important de le préciser car majoritairement les jeux de rôle ont des combats au tour par tour ou en fonction de leur initiative, dextérité, rapidité ou juste vitesse). Bref, pour la catégorie, ce n’est pas simple !

Introduction à Underhero

Le jeu se déroule sur une planète lointaine habitée par des humanoïdes. Depuis des générations et des générations, les princesses dans ce royaume sont enlevées par les méchants, des héros viennent, massacrent les méchants, récupèrent leur princesse et rentrent chez eux pour recevoir plein d’honneur et des pierres magiques en cadeau.

Une fois de plus la situation se répète. Trois serviteurs sont à l’entrée du chateau, ils savent être de la chair à canon et les premiers qui vont être massacrés par le héros qui vient récupérer sa princesse. Le héros pénètre dans le chateau, deux serviteurs le rejoignent désabusés, ils savent qu’ils vont mourir et autant que ce soit rapide.

Au moment où les serviteurs réalisent qu’ils devaient être trois, ils entendent (les deux serviteurs et le héros) un sinistre grincement et un énorme chandelier en métal s’écrase sur eux. Ils sont morts. Le troisième serviteur récupère une épée magique (mais pas que) et la cache sur lui… ainsi que trois pierres.

Notre serviteur (que vous allez jouer ensuite, ce n’est pas un secret, je vous rassure) est content de ne pas être tué par le héros et est conduit chez le chef des méchants. Le grand chef libère la princesse et récupère les trois pierres. Il demande, pour ne pas dire il ordonne à notre serviteur d’aller s’occuper des anciens propriétaires des pierres.

Voici le début d’Underhero, maintenant, c’est à vous de jouer.

Quelques points autour du jeu

Rassurez-vous, vous allez vous battre, sauter, vous battre encore, discuter, nager, explorer ici, explorer là, vous battre de nouveau, vous défendre parfois, traverser dans tous les sens, marcher, planer, affronter des créatures de plus en plus fortes, etc.

Votre personnage va gagner en combattant de l’expérience (à l’aveuglette car je n’ai pas trouvé où c’est indiqué) qui lui permettra d’acquérir une compétence supplémentaire (parmi trois qui vont vous être proposées) lorsqu’il passera au niveau suivant. De même, après chaque combat gagné, vous obtenez souvent de la vie, de l’or et parfois aussi une potion (pratique pour se soigner).

Souvent, un peu partout, après avoir sauté dans tous les sens, vous découvrirez aussi des coffres remplis d’un peu de tout, potion, or, … et même clé qui vous permet de débloquer une porte à un autre endroit et donc de progresser dans l’histoire.

Avec Underhero vous allez obtenir des succès (sur Steam, évidemment) quand aux cartes, j’espère que ça ne va pas trop tarder. Pour la traduction, le jeu est disponible uniquement en anglais !

Ma conclusion

Globalement, ce jeu indépendant est extraordinaire. J’adore son graphisme et son histoire, la musique, le développement, la jouabilité, tout est bien fait. J’ai hâte de voir la suite (ou la préquelle) sous forme d’extension ou pourquoi pas sous un nouveau jeu : Underhero 2 !

Alors, bien évidemment que je vous encourage d’acheter Underhero dans la boutique de Steam, c’est un très très bon jeu et vous ne pouvez pas le regretter (même si personnellement j’aurais aimé qu’il y ait moins de plateformes !).

Underhero est disponible depuis le 19 septembre 2018 sur Steam (Microsoft Windows, Mac et Linux) et sur consoles (PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch).

[Total : 0   Moyenne : 0/5]